AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Trucs et astuces au naturel !! >> Prévention et précautions contre les états grippaux

Dans la même rubrique (derniers ajouts)

Prévention et précautions contre les états grippaux

Article mis en ligne le 5 octobre 2009 par Nessie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Abordons un sujet brûlant qui occupe une grande partie de l’actualité ... La grippe. Pour élargir un peu l’horizon plutôt restreint de la grippe A, je vous propose de parler des états grippaux d’un point de vue général ;)

Publicité

Actuellement vous pouvez voir fleurir un peu partout les principes de précautions pour la prévention des états grippaux.

Ces principes sont à appliquer pour contrer toutes les petites infections que l’hiver nous amène, alors voici une énième piqûre de rappel :

La contagion de la grippe et de ses concubines se fait essentiellement par les voies aériennes : la toux, les éternuements, les postillons...
Mais également par les mains et les objets contaminés.

Pour éviter d’être contaminé un principe de base : éviter tout contact avec une personne malade, facile à dire mais pas toujours à mettre en pratique ;)

    • se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en papier (que vous devez jeter dans une poubelle) à chaque fois que vous toussez ou éternuez.

I/ Place à nos huiles ... mais pas sans précautions ;)

a) Prévention égale aussi précaution !

Avant de proposer des synergies ou bien l’utilisation de telles ou telles huiles essentielles, il est très important de rappeler certaines règles de base qui doivent être absolument respectées.

Éviter l’utilisation des huiles essentielles par voie orale sans l’avis d’un aromatherapeute qualifié. Les huiles essentielles peuvent brûler les muqueuses.

Avant d’utiliser une synergie ou une huile essentielle pour un "traitement", veillez à faire un test cutané au pli du coude ou du genou pour détecter une éventuelle intolérance. Personne n’est à l’abri d’une allergie ;)

En cas de surdosage accidentel ou d’intolérance quelconque, rincez la partie de corps à grande eau puis consultez un médecin rapidement.

Conservez les huiles essentielles hors de portée des enfants. En cas d’accident, appelez d’urgence le SAMU (15) ou les pompiers (18) en gardant la bouteille a proximité afin de donner le nom exact du produit.

Certaines huiles essentielles sont contre-indiquées pendant la grossesse ou bien chez les enfants, d’autres sont toxiques à des concentrations trop fortes. Il est donc TRÈS important de prendre connaissance des éventuelles contre-indications d’une huile essentielle avant de l’utiliser. N’hésitez pas à faire un détour sur ces articles :

Précaution d’emploi chez les femmes enceintes ou allaitantes

Précaution d’emploi chez les enfants

Pour avoir des synergies efficaces, il vous faut des huiles essentielles de bonne qualité. Pour cela vous pouvez vous fier à l’étiquette où doit figurer l’indication H.E.B.B.D (Huile Essentielle Botaniquement et Biologiquement définie).
Cette appellation définit 3 critères fondamentaux : l’espèce botanique en latin, l’organe producteur (feuille, fleur, etc.) et la spécificité biochimique (lieu de récolte)

Pour continuer sur les étiquettes, il est également très important de nommer les chémotypes (ou plus simplement variétés) des huiles essentielles. Par exemple, il existe plusieurs variétés d’huile essentielle d’Eucalyptus.

- Eucalyptus à cinéole - Eucalyptus polybractea cineolifera
- Eucalyptus citronné - Eucalyptus citriodora
- Eucalyptus à cryptone - Eucalyptus polybractea cryptonifera
- Eucalyptus globulus - Eucalyptus globulus
- Eucalyptus mentholé - Eucalyptus dives Schau. piperitoniferum
- Eucalyptus radié (officinal) - Eucalyptus radiata

Toutes ces variétés n’ont pas les mêmes vertus thérapeutiques et ne peuvent donc pas être utilisées de la même façon. Il est donc important de bien connaître la variété et si possible le nom en latin.

Vous trouverez un lexique très facile d’utilisation pour la correspondance des noms en latin/ Français et en Français/ Latin sur ce site.

b) Les différentes synergies à utiliser

Les synergies qui sont proposées peuvent être utilisées en application locale par massage, en diffusion dans l’air ou encore en dilution dans un bain (sur du sel, du miel, du lait en poudre...). Cependant quelque soit le mode d’application, veillez à doser ou choisir vos huiles essentielles en fonction du public que vous visez.

Personnellement, pour toute la famille, j’opte pour un bon bain tiède avec un grog (le grog ce n’est que pour moi :-p ), le tout suivi de près par une bonne nuit de sommeil ... Jusqu’à présent les microbes n’ont pas résisté ;)

De toutes les synergies que vous pouvez trouver, il revient très souvent ces huiles essentielles :

- HE Tea-tree (Melaleuca alternifolia)
- HE Ravintsare (Cinnamomum Camphora CT Cinéole)
- HE Eucalyptus Radié (Eucalyptus Radiata
- HE Géranium rosat (Pelargonium x asperum cv Egypte)
- HE Bois de Rose (Aniba rosaeodora)
- HE Lavande
- Essence Citron

Voici quelques exemples de synergies que vous pouvez utiliser :

Pour nos petites têtes blondes (à partir de 6 ans) selon Dominique Baudoux.

En prévention ou au tout début des symptômes.

- HE Ravintsare (Cinnamomum Camphora CT Cinéole) : 3 ml
- HE Eucalyptus Radié (Eucalyptus Radiata) : 2 ml
- HE Bois de Rose (Aniba rosaeodora) : 1 ml

En dilution dans une huile de votre choix à 40%.
Appliquer 8 gouttes de ce mélange sur le thorax et le haut du dos 3 fois par jour pendant 5 jours.

Pour traiter l’infection.

- HE Ravintsare (Cinnamomum Camphora CT Cinéole) : 2 ml
- HE Tea-tree (Melaleuca alternifolia) : 3 ml
- HE Niaouli (Melaleuca quinquenervia) : 2 ml
- HE Inule odorante (Inula graveolens) : 0.5 ml

En dilution dans une huile de votre choix à 50%.
Appliquer 8 gouttes de ce mélange sur le thorax et le haut du dos 3 fois par jour pendant 5 jours.

Attention ces taux de dilution sont à prendre avec précaution, dans le cadre d’un traitement conte la grippe nous pouvons utiliser ces taux mais en l’absence de conseils avisés préférez une dilution à 20%.

Pour les adultes selon diverses sources.

Ce qui marche pour nos enfants, marche également pour nous ;) Le plus simple étant d’avoir la même synergie pour toute la famille mais en accommodant le taux de dilution pour les adultes.

A la maison j’ai opté pour cette solution par soucis de simplicité, cependant il existe d’autre synergie qui peuvent vous intéresser :

a/ Dans le bain :

A part égale :
- HE Ravintsare (Cinnamomum Camphora CT Cinéole)
- HE Eucalyptus Radié (Eucalyptus Radiata)
- HE Bois de Rose (Aniba rosaeodora)
- HE Niaouli (Melaleuca quinquenervia)
- HE Lavande Vraie (Lavendula angustifolia)
- HE Ciste (Cistus ladaniferus )
- HE Myrte (Myrtus communis )
- HE Myrrhe (Commiphora myrrha)

A utiliser dans un bain tiède en dilution à 30%

b/ En diffusion :

- HE Bois de Rose (Aniba rosaeodora)
- HE Niaouli (Melaleuca quinquenervia)
- HE Thym à Linalol (Thymus vulgaris à Linalol)
- HE Menthe Poivrée (Mentha piperita)

Attention à l’utilisation de certaines de ces huiles essentielles, n’hésitez pas à lire leur fiche ;)

c/ En massage :

- HE Eucalyptus radié (Eucalyptus Radiata) : 2 gouttes
- HE Ravintsare (Cinnamomum Camphora CT Cinéole) : 2 gouttes
- HE Laurier noble (Laurus nobilis) : 1 goutte
- HE Niaouli (Melaleuca quinquenervia) : 1 goutte

Appliquez en massage sur le thorax 2 à 3 fois par jour.

Il n’est évidemment pas possible de citer TOUTES les synergies qui existent, cependant avec celles qui sont répertoriées ici, cela laisse de quoi éradiquer les microbes.
Comme je suis une partisane de la prévention je me permets de renouveler une fois de plus des conseils de prudence.
Les huiles essentielles sont des petits trésors mais si vos symptômes persistent il ne faut pas hésiter à consulter votre médecin.


PS

Cet article a été rédigé avec l’aide de plusieurs personnes qui m’ont fait part de leurs diverses sources afin de réunir le plus d’informations.
Merci beaucoup de leur participation ;)

Sources :

- http://www.pandemie-grippale.gouv.fr
- Forum d’Aromattitude
- "Aromathérapie de A à Z" de Patricia DAVIS aux éditions VIGOT
- "Les Cahiers Pratiques d’Aromathérapie selaon l’école Française Volume 1 : Pédiatrie" de Dominique BAUDOUX collection l’Aromathérapie professionnellement
- "Les huiles essentielles pour votre santé" de Guy ROULIER aux éditions DANGLES
- "L’aromathérapie" Dr Jean VALNET aux éditions Livre de Poche


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par Diabolo. Le 12/10/2009.)

En cette période où tu es surchargée de travail, je te dis un grand merci d’avoir pris le temps de nous concocter cet article très intéressant ! Bises !

Diabolo


(Par nali. Le 02/11/2009.)

merci beaucoup pour cette synthèse,
juste une réflexion sur ce passage

"En cas de surdosage accidentel ou d’intolérance quelconque, rincez la partie de corps à grande eau puis consultez un médecin rapidement."

vu que les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau au cas d’intolérance il est dit d’ utiliser l’huile végétale , en interne ou externe et non l’eau
si vous êtes d’accord avec cela peut être juste modifier et après vous pouvez effacer mon message


(Par Nessie. Le 04/11/2009.)

Bonjour Nali,

Merci d’avoir pris connaissance de cet article et de ton commentaire.
Cependant je maintiens qu’en cas de surdosage d’huiles essentielles, il faut tout d’abord rincer à grande eau PUIS appliquer un corps gras.
L’eau froide permet de limiter l’extension de la brûlure en taille et en profondeur.

Je sais que c’est un sujet qui fait polémique malheureusement et que sur la plupart des sites on conseille d’appliquer de l’huile végétale et parfois même avec un coton.
Mais il faut avant tout rincer à grande eau pendant au moins 5 minutes puis appliquer éventuellement une huile végétale mais surtout pas avec un coton à cause des fibres qui pourrait rester coller sur la plaie.

Encore merci de ton intervention, au plaisir.

Nessie


(Par nali. Le 06/11/2009.)

je ne me base pas sur les informations des sites mais surtout sur ce que j’ai pu lire dans des divers livres d’aromathérapie et c’est pour cela que je me suis permise de donner cet avis.
dans le cas d’une réaction semblable à une brûlure si elle survient lors d’utilisation d’une huile ess ou un agent chimique la procédure est semblable donc en premier " on essaye de supprimer l’agent brulant (utilisation d’huile végétale mais pas de coton ) puis on refroidit immédiatement le territoire brûlé à l’eau froide afin de prevenir la poursuite des phenomenes thermiques " tel que tu as justement dit
mais de toute façon avec toutes les indications que tu as donné concernant les precautions d’emploi il y’a peu de risque qu’un problème se produisse


(Par Angie. Le 06/11/2009.)

Hello !
Pour m’être récemment brûlée avec de l’huile essentielle de cannelle, je viens apporter ma contribution...
J’ai appliqué de l’huile végétale puis rincé à grande eau.
Quand je suis arrivée aux urgences parce que la brûlure prenait de l’ampleur et s’approchait dangereusement de mon œil, je leur ai dit ce que j’avais fait.
On m’a répondu que c’est le fait d’avoir utilisé une HV au lieu d’avoir immédiatement rincé à grande eau qui avait propagé la brûlure assez sévère (2e degré sur certaines zones). On m’a répété, cette fois et lorsque j’ai demandé confirmation à d’autres médecins par la suite, qu’il fallait éviter l’huile et rincer immédiatement à grande eau pendant plusieurs minutes tout en prenant garde à ce que l’eau qui évacue le produit chimique ne contamine pas d’autres parties du corps et surtout les muqueuses...
Voilà, j’ai dû me tartiner de Biafine en couche épaisse, application à renouveler dès absorption, puis alterner avec de la vaseline plus tard. Cela a duré deux grosses semaines, voire un peu plus :(
Donc suivez bien les précautions qui s’imposent dans le maniement des huiles essentielles, les conséquences peuvent être dramatiques !!
Angie


( Le 08/11/2009.)

Article intéressant oui ! J’avais lu dans divers trucs que la Ravintsara peut se prendre un tisane avec de la menthe par exemple, genre 2/3 gouttes. Savez vous si cette info est bonne (à partir de vos ouvrages héhé !) ??? Merci


( Le 07/12/2009.)

merci Angie, pour l’explication sur la brûlure, j’ignorais qu’il fallait rincer à l’eau, moi j’aurais utilisé l’HV, merci pour ce tuyau


(Par bobby . Le 31/1/2011.)

j’ai mis trop de gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus dans un diffuseur, depuis ça sent très fort chez moi, je tousse beaucoup, j’ai beau aéré, rien a faire, l’odeur reste. Que faire ?