AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Les huiles essentielles... >> Précautions d’emploi : les enfants.

Précautions d’emploi : les enfants.

Article mis en ligne le 20 avril 2007 par Angie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

D’entrée de jeu, il me semble primordial de préciser que les conseils d’un professionnel de santé sont incontournables en la matière. Vous constaterez néanmoins que les avis divergent beaucoup d’un aromathérapeute à l’autre. Certains déconseillent l’utilisation des huiles essentielles sur les enfants de moins de 3, voire 6, voire 10 ans. Certains prolongent même cette prudence à l’après puberté.

En clair : 1) les huiles essentielles peuvent se révéler dangereuses chez nos chères têtes blondes 2) les conseils d’un professionnel de santé sont INDISPENSABLES en la matière 3)On ne fait pas n’importe quoi avec les huiles essentielles , encore moins chez des êtres en pleine construction !!

Publicité

Il faut rappeler que la qualité de vos huiles essentielles doit être irréprochable en toute occasion, il en va de votre santé, et ce, d’autant plus si vous décidez de les utiliser chez vos enfants. LE gage de qualité réside dans une étiquette complète et lisible (nom de la plante en français et en latin, espèce, variété, provenance géographique, partie de la plante utilisée...) avec une garantie supplémentaire pour les huiles essentielles issues de l’agriculture biologique. Elles sont facilement reconnaissables au symbole ci-contre :

Si l’on décide d’employer malgré tout des traitements à base d’huiles essentielles et végétales chez les enfants, il faut savoir que les variétés d’huiles essentielles et les quantités que l’on peut utiliser chez un enfant varient en fonction de
l’âge de ce dernier. Voici ce que propose Nerys Purchon :
- Moins de 2 à 3 mois : camomille et lavande (jamais avant 2j)
- de 3 à 12 mois : + pamplemousse et tea tree
- de 1 à 5 ans : + citron, géranium, menthe verte (sachant que la plupart des aromathérapeutes s’accordent à la proscrire chez les enfants à cause du risque de spasme pharingé), palmarosa et rose
- de 5 ans à la puberté : toutes les huiles considérées comme sans danger pour l’adulte mais à dose réduite.

En règle général, chez l’enfant, on évite l’utilisation d’huiles essentielles à cétones (neurotoxiques). On oubliera donc (le type de cétone figurant entre parenthèses) :
- Abies alba - Sapin blanc / argenté (acétone)
- Achillea ligustica - Achillée de Ligurie (thujone)
- Agathosma betulina - Buchu / Bucco (diosphénone)
- Anethum graveolens - Aneth (carvone)
- Artemisia pallens - Davana(davanone)
- Carum carvi - Carvi (carvone)
- Cedrus atlantica - Cèdre de l’Atlas (atlantone)
- Cedrus deodara - Cèdre d’Himalaya (atlantone)
- Eremophila mitchellii (erémophilone)
- Eucalyptus camaldulensis - Gommier rouge (cryptone)
- Eucalyptus dives - Eucalyptus mentholé (pipéritone)
- Eucalyptus polybractea cryptone - Eucalyptus à cryptone (cryptone)
- Hélichrysum italicum - Hélichryse italienne / Immortelle (beta dione)
- Hyssopus officinalis ssp officinale - Hysope officinale (pinocamphone)
- Lantana camara - Lantana (davanone)
- Lavendula latifolia - lavande aspic (bornéone= camphre)
- Lavendula Stoechas - Lavande papillon / à toupet (fenchone)
- Mentha arvensis - Menthe des champs (pipéritone) - attention, risque de spasme pharyngé chez le petit enfant
- Mentha pulegium - Menthe pouliot (pulégone)
- Mentha spicata - Menthe verte/douce (carvone)
- Mentha x. piperita - Menthe poivrée (menthone) Attention, risque de spasme pharyngé chez le petit enfant
- Myrica gale - Bois-sent-bon / Piment royal / Myrique / Myrte des mairais (germacrone)
- Rosmarinus officinale camphora - Romarin à camphre (bornéone= camphre)
- Rosmarinus offcinale verbenone - Romarin à verbénone (verbénone)
- Ruta graveolens - Rue Officinale (méthyl heptil cétone)
- Salvia officinalis - Sauge officinale (thujone)
- Santolina chamaecyparissus - Santoline / Petit cyprès (artemisia cétone)
- Tagetes glandulifera - Tagète glanduleuse (tagétone)
- Thuya occidentalis -Thuya d’Occident / du Canada / Cèdre blanc (thujone)

Parce que le corps de l’enfant est en pleine construction d’un point de vue hormonal et sexuel jusqu’à la puberté incluse, certains préconisent d’éviter absolument les plantes possédant une action de type hormonale, qui pourrait venir perturber le bon développement d’un système en pleine évolution. Il s’agit des plantes à phyto-oestrogènes :
- Carum carvi- Carvi
- Cuminum cyminum - Cumin
- Cupressus sempervirens - Cyprès toujours vert
- Fœniculum vulgare - Fenouil doux
- Humulus lupulus - Houblon
- Illicium verum - Anis étoilé / Badiane
- Melaleuca quinquinervia viridiflorale - Niaouli
- Pimpinella anisatum - Anis vert
- Pinus sylvestris - Pin sylvestre
- Salvia officinalis - Sauge officinale
- Salvia sclarea - Sauge sclarée

et celles dont l’action se rapproche de la progestérone :
- Lippia citriodora - Verveine odorante / citronnée
- Melissa officinalis - Mélisse
- Origanum majorana - Marjolaine à coquilles / des jardins
- Rosmarinus officinalis - Romarin
- Thymus serpyllum - Serpolet
- Thymus - Thym
Mais également les huiles végétales d’onagre et de bourrache...

De même, certaines de ces phyto-hormones sont assimilables aux hormones mâles :
- Myrocarpus fastigiatus - Cabreuva
- Sutureja montana - Sarriette
- Zingiber officinalis - Gingembre

D’autres huiles essentielles ont une action hormonale mais non sexuelle. On ne connaît pas encore très bien l’ampleur de leurs effets à l’heure actuelle. Elles sont donc à manier avec parcimonie :
- Conyza / Erigeron canadensis - Vergerette du Canada et de Naudin (retard de croissance)
- Cuminum cyminum - Cumin (calmant de la thyroïde)
- Lippia citriodora - Verveine odorante / citronnée (thyroïde, pancréas)
- Matricaria chamonilla - Camomille allemande / Matricaire
- Melaleuca leucadendron cajuputii - Cajeput
- Myrtus communis - Myrte commun (à cinéol) ...

Je mets à jour cet article, suite à une discussion que nous venons d’avoir sur le forum... Je me rends compte que j’ai oublié un élément de taille ! Vous devez tous vous souvenir de ce fantastique baume à l’odeur camphrée dont votre maman vous badigeonnait tendrement les soirs de rhumes... Et bien, pour les personnes qui ne le savent pas, il a été retiré du marché le 3 décembre 2004. La substance incriminée ? le camphre qui serait la source de convulsions chez le petit enfant ! Donc on oublie également le camphre et des dérivés terpéniques pour soigner le rhume du petit dernier !!

Donc une fois encore la prudence est de mise !

En ce qui concerne les applications cutanée, il faut garder à l’esprit que la peau d’un enfant est extrêmement fragile, ce qui implique que les huiles essentielles doivent IMPERATIVEMENT être diluées à un maximum de 20% dans une huile végétale la plus neutre possible (amande douce, noyaux d’abricots...).

Toutes les contre-indications et effets indésirables des huiles essentielles et végétales valables pour les adultes sont aussi applicables aux enfants, et ce dans une plus grande mesure encore... On n’applique surtout pas une huile dermocaustique sur la peau d’un enfant sous peine de brûlure, on transpose les posologies adultes à des doses enfants sous peine de toxicité, on proscrit absolument certaines huiles telles que la menthe qui pourraient provoquer une spasme pharyngé, on évite les cétones qui sont neurotoxiques... je ne vais pas ré-écrire l’histoire, je pense que vous aurez compris ;-)

J’ai bien conscience que ces listes semblent ne plus en finir... Le but n’est pas d’effrayer mais de faire prendre conscience que l’aromathérapie est quelque chose de complexe et parfois dangereux. Il y a un phénomène de mode "aromathérapie", mais les huiles essentielles sont autre chose qu’une bonne odeur associée à une lessive X ou un assouplissant Y. Les huiles essentielles , pures, sont constituées de principes actifs puissants non dilués. Ceci implique que les dégâts peuvent être considérables si elles ne sont pas convenablement utilisées. Vous ne prendriez pas n’importe quel médicament à n’importe quelle dose ??? Et bien, on ne joue pas aux apprentis sorciers avec les huiles essentielles non plus, et ce, encore moins lorsque le développement et même la vie d’un enfant sont en jeu !

Donc, encore toujours : ENTOUREZ VOUS DES CONSEILS D’UN PROFESSIONNEL ! Effectivement, les aromathérapeutes ne courent pas forcément les rues, mais c’est aussi le rôle de votre pharmacien. Il saura vous guider.

Il existe aussi des livres traitant de l’aromathérapie chez les enfants. L’un des plus complets à mon goût est celui de Dominique Baudoux (mais si vous avez des suggestions à ce sujet, n’hésitez pas à m’en faire part).

Vous en trouverez un synopsis ici

Une dernière chose : on lit énormément de choses sur le web... des bonnes et des moins bonnes. Quand il s’agit d’un sujet aussi important, il appartient de vérifier toute information auprès d’une source digne de ce nom ! Même si la source se prétend "sérieuse", il vous appartient de vérifier les compétences des personnes, la qualité des ouvrages et de faire les recherches qui s’imposent, y compris sur ce site, cela va de soi ! ;-)

Un article similaire concernant les précautions d’emploi des huiles essentielles chez la femme enceinte ou allaitante se trouve ICI

Je rappelle que ces listes ne se veulent pas exhaustives, mais visent à donner un aperçu des précautions nécessaires au maniement des huiles essentielles chez l’enfant... D’où la nécessité de prendre conseil auprès des VRAIS spécialistes.


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par florence . Le 15/7/2009.)

bonjour, qu’en est-il des laits solaires pour enfants bio à base d’huiles essentielles ? J’ai entendu dire que les huiles au contact du soleil pouvaient brûler la peau.
Merci de me renseigner sur ce sujet.

Florence


(Par Angie. Le 18/7/2009.)

Bonjour Florence,
Je ne connais pas ces laits solaires... y a-t-il des marques en particulier qui utilisent les huiles essentielles dans ce type de produits ?
En fait, ce sont principalement les expressions d’agrumes qui sont photosensibilisantes, que l’on trouve généralement dans le commerce sous le nom d’huiles essentielles d’orange, de citron, de mandarine, de bergamote (cette dernière est très problématique en la matière et souvent utilisée dans les produits cosmétiques)...
Au plaisir,
Angie


( Le 07/10/2009.)

Bonjour
peut-on utiliser de l’HE de ravintsara chez un enfant de 4 ans en massage sur le thorax ?
Merci pour votre réponse
Muriel


( Le 10/7/2010.)

Bonjour,
je voudrais connaitre une recette d’anti moustiques pour un enfant de 18mois, j’ai entendu parler d’un mélange HE citronnelle et HE geranium mais à quelle dose ?
Merci


(Par Sandra. Le 23/5/2012.)

Bonsoir,

Je viens de tomber sur votre site que je trouve passionnant ! Je me renseigne de plus en plus concernant les huiles essentielles et j’ai eu dernièrement un livre de Danièle Festy sur l’utilisation des huiles essentielles avec les enfants. Pensez-vous que je peux suivre ce livre les yeux fermés ? J’ai pu lire sur divers site qu’en cas de diffusion, il fallait le faire en l’absence du bébé (pendant 20 ou 30 minutes) et qu’il fallait attendre le même temps avant de le faire réintégrer la pièce pour que les "gouttelettes" soient retombées. Est-ce vrai ? Si oui, jusque quel âge ? (ma fille à 6 mois et mon fils 5 ans). Je vous remercie d’avance pour votre réponse !


(Par Angie. Le 26/5/2012.)

Chère Sandra,
Concernant les avis sur cet ouvrage ou cet auteur, je crois que le mieux serait d’aller jeter un coup d’oeil du côté du forum en y faisant une recherche. En effet, tous les Aromanautes ne l’apprécient pas et y exposent leurs arguements. Ceci vous aidera à forger votre propre opinion, forte de ces avis éclairés ;)
Cela dit, pour les diffusions, je suis tout à fait d’accord ! On peut diffuser mais 1) pas n"importe quelle HE (on évitera entre autres les huiles cétoniques), 2) il faut laisser retomber, voire aérer...
Les aromathérapeutes s’accordent pour fixer deux limites : une première vers 3 ans pour l’utilisation de certaines HE sous la surveillance d’un professionnel de santé formé à l’aromathérapie, la deuxième vers 6 ans. A cet âge la tolérance aux HE (même si leur usage doit toujours être encadré)devient plus facile et on a accès à un panel plus large d’HE. Personnellement je ne recommanderais pas de diffuser en présence d’un enfant de moins de 6 ans. A partir de cet âge, cela devient moins problématique à condition de sélectionner avec soin les HE. Lavande, agrumes, ravintsare et eucalyptus radié (attention au chémotype qui est très important ici) seront les principales en fonction des besoins !
Bonne continuation et au plaisir de vous lire sur le forum,
Angie


(Par dideast. Le 15/10/2012.)

Bonjour
je viens d’acquerir des couches lavable pour mon bébé de 4 mois et au premier lavage pour les desinfecter j’ai mis qq gouttes de tea tree (non bio acheté sur internet mais dont le fournisseur que j’ai contacté m’a dit qu’il n’y avait aucun pb pour cet usage ... il avait vraiment l’air de s’y connaitre en me parlant d’autre HE en me citant par ex celles contre indiquées dans mon cas mais je ne veux prendre aucun risque) dans la machine a laver entre 1 et 6 goutte pour chaque machine (dans une boule de lavage a part de celle de la lessive avec programme rinçage+ et un rincage supplementaire à 40°)je voudrais savoir si il y a des risques pour mon bébé ou pour moi meme (qui l’allaite) Merci beaucoup pour votre réponse à une grande angoissée !!!


(Par Angie. Le 20/10/2012.)

Chère Dideast,
l’utilisation de teatree pour désinfecter les couches lavables de bébé est très répandu. Généralement on garde un seau fermé à cet effet dans lequel on laisse tremper les couches avec du teatree avant de les laver.
Cela ne pose pas de problème à condition que les couches soient lavées au moins à 40° après ce trempage car les huiles essentielles perdent leurs propriétés à partir de cette température. De plus, le tea tree est l’une des premières HE dont on peut se servir dans l’environnement de bébé ;). Un bon rinçage et vos couches seront propres et désinfectées.
Je vous rappelle néanmoins d’éviter les HE en contact direct avec BB (que ce soit en diffusion ou massage) sans l’avis d’un professionnel de santé !
Bonne continuation,
Angie


(Par Aeryn. Le 29/1/2013.)

Bonjour,

Je viens d’acheter le matelas pour mon bébé qui doit naître dans un mois, et je suis tombée sur votre site !

Que penser des matelas pour bébés traités avec des huiles essentielles, comme Greenfirst (ce qui est le cas du mien), qui utilisent notamment la lavande, et qui sont pourtant certifiés Oeko-Text Standard 100 et agréés pour la puériculture ?

Merci


(Par Colibis. Le 16/2/2013.)

Bonjour,

Désolée de ne pas pouvoir vous aider à ce sujet mais je ne connais pas du tout ce genre de matelas. Je transmets votre question sur le forum en espérant une réponse qui vous viendra en aide.

Bonne soirée

Colibis


(Par Colibis. Le 17/2/2013.)

Re,
Aeryn, j’ai ouvert un topic sur le forum.
Vous pouvez consulter les réponses ici.
N’hésitez pas à nous rejoindre sur le forum.
Bonne journée.

Colibis