AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Miroir, mon beau miroir, dis-moi, qui est la plus belle ?? >> Le visage >> Mon premier baume à lèvres (miel-agrumes)

Dans la même rubrique (derniers ajouts)

Mon premier baume à lèvres (miel-agrumes)

Article mis en ligne le 22 août 2007 par Angie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Une amie, une envie de faire plaisir, allez, ça y est, je me lance !!
Pour moi, les huiles essentielles, cela a toujours été de l’aromaTHERAPIE, comprenez par là que c’était pour la santé et rien d ’autres, alors de là à partir dans la fabrication de produits cosmétiques, ouh la !! (Je ne sais s’il existe un smiley pour décrire l’idée que j’en avais ! ;-))

Publicité

Puisque l’on en est à l’heure de vérité, il faut que je vous fasse deux confessions :
1) Quand je me suis lancée dans l’aromathérapie, il y tout cela de temps (cela ne nous rajeunit ma brave Dame / mon brave Monsieur) je me souviens avoir parcouru des sites / blogs et les informations que j’y ai lu m’ont fait dresser les cheveux sur la tête !! J’ai quelque peu perdu confiance dans les informations que l’on peut trouver sur le web :S :S.

C’est d’ailleurs pour cela que j’encourage toujours les personnes qui prennent leurs infos sur le Web à croiser de multiples sources, y compris lorsqu’elles viennent de ce site, cela va de soi !!

Pourtant, voyez-vous, les recettes de cosméto, elles ne poussent pas sur les arbres, et ces derniers jours, il a bien fallu que je me fasse violence et que je reparte à l’assaut de sites et de blogs, cette fois armée de mon bagage en aromathérapie ;-) et de mon nouveau bouquin sur les cosmétiques BIO.

2) Pour couronner le tout, mes parents m’ont conçue avec deux mains gauches !! Je suis assez maladroite, genre la minette qui se cache au fond de la classe pendant le cours d’Art P. en espérant ne pas être la prochaine à devoir exhiber ses talents devant une classe médusée :o) En peu de mots : je ne suis pas douée de mes mains et niveau esprit créatif ce n’est guère mieux.

Au fil de mes ballades, je suis tombée sur un site répondant au nom d’ Atelier Naturel qui m’a particulièrement attiré. Je le pointe ici sur la page contenant la recette dont je me suis très largement inspirée pour ce baume. Pourquoi cette recette, précisément ? Et bien ma foi, le site était sympa, la recette également et modifiable en fonction de mes goûts (je suis une vraie gourmande !!) et de mes stocks !!!

Venons-en au fait !

Voici la liste des ingrédients :

Il vous faudra tous ces ingrédients, ainsi qu’un plan de travail impeccable (ou marbré, pour les fainéantes) comme vous pouvez le voir sur la photo... mais bon, si vous voulez vous éviter de grandes déconvenues, je vous conseille la version ultra-propre, même s’il est marbré !! ;-)

- 2 cuillères à soupe d’huile de macadamia (j’adore cette odeur, et je me suis dit que le côté sucré contre-balancerait les agrumes et se marierait très bien avec le miel. Ses propriétés de pénétration de la peau ont fini de me convaincre !)
- 1/2 cuillère à soupe de beurre de karité (je n’ai pas osé en mettre plus car le mien vient directement d’une coopérative d’Afrique. Il est donc vraiment brut et l’odeur est assez forte)
- 1/2 cuillère à soupe de beurre de mangue (pour ce beurre j’avais peur que l’aspect granuleux ne se ressente dans le produit fini, d’où la présence des deux beurres)
- 1 cuillère à soupe de cire d’abeille blanche (pour la consistance)
- 1 cuillère à café de miel (très généreuse, la cuillère ;-))
- 4 gouttes d’essence de pamplemousse (pour l’odeur)
- 4 gouttes d’essence de mandarine (idem ;-))
- 2 gouttes d’huile essentielle de carotte (pour ses propriétés)

La marche à suivre :
- Tout d’abord, il est extrêmement important de stériliser ses contenants ! Comment c’est-ti qu’on fait ?? Tout mère qui se respecte et qui aura passé des heures en cumulé avec les biberons et/ ou petits pots "maison" de son chérubin pourra vous répondre : rien de plus simple !! On fait bouillir de l’eau dans une casserole. Quand elle bout, on plonge les contenants (attention, n’oubliez pas les couvercles, cela m’est déjà arrivé !!) pendant 5 bonnes minutes dans l’eau. Attention de ne pas vous brûler en les sortant ! (Cela paraît évident comme cela, mais si une soeur jumelle cachée qui aurait, elle aussi, deux mains gauches vient à passer par là... on ne sait jamais !!)
- Dans un récipient stérilisé, faire fondre les beurres avec l’huile végétale au bain-marie (je recycle une partie de l’eau de la stérilisation, j’y mets le contenant une fois rempli pour ne pas qu’il verse, il ne manquerait plus qu’une goutte d’eau vienne saboter ma préparation !!). J’ai attendu que cela soit homogène avant d’y introduire la cire, je ne sais pas si c’était nécessaire... Bien remuer jusqu’à homogénéisation, ça par contre, ça l’est !.
- Hors du feu, incorporer le miel. Attention, il faut qu’il soit parfaitement intégré à la mixture, sinon vous vous retrouverez avec des éléments tout collants :S :S
- C’est là qu’il faut faire un petit peu attention. A force de remuer (ne cessez sous aucun prétexte, la pause pipi attendra ! Sans quoi votre baume sera liquide et recouvert d’une couche très dure qui correspondra à la cire d’abeille qui se sera accumulée en surface. Moralité : si vous ne voulez pas que votre super baume à lèvres ne vous fasse penser aux confiottes de Mamie ;-), Touillez !!!), la tambouille refroidie, et cire d’abeille oblige, elle se fige. Il faut donc incorporer les huiles essentielles, avant ce moment crucial (donc finalement assez rapidement, je dirais que cela se comptes en dizaines de secondes, maximum 1 minute !!)
- Une fois les huiles essentielles introduites, il faut rapidement verser le mélange dans les pots préalablement stérilisés avant que tout ne se fige.
- Laissez refroidir dans les petits pots.
- Ca y est, vos baumes sont prêts !!! Félicitations !!

Résultat :

Cette recette permet d’obtenir deux petits pots d’une 50aine de grammes au total (sachant qu’un de mes petits pots vide fait environs 4 grammes).

- le karité se sent effectivement assez fort, néanmoins, mêlé à l’HV de macadamia et au miel, cela donne une note gourmande très sympa. Nota : essayer de ne pas se lécher les lèvres à peine le baume appliqué !! ;o)
- les huiles essentielles ne se sentent pas tout de suite et pas très fort, juste de quoi mettre l’odeur précédente en valeur

- au niveau de la texture, c’est génial ! Cela paraît assez solide de prime abord, mais cela se récupère très bien, tant au doigt qu’au pinceau et cela fond très vite quand on le met. Cela fait des lèvres toutes douces ;-)

- Je regrette juste de ne pas avoir eu de vitamine E sous la main, j’espère qu’il ne se conservera pas trop mal
- Mes petits pots sont un petit peu tristoune, j’en conviens, mais je n’ai pas (encore ?) le packaging des vraies pros de la cosmétique naturelle ;-) (PS : petit Papa Noël, si tu passes par là...ok, on est en plein mois d’Août lol)
- Au fur et à mesure de mes essais, j’ai également constaté qu’ilé tait plus délicat de couler les baumes dans un pot en verre que dans un pot en plastique. Le premier retient beaucoup plus la chaleur, ce qui implique qu’il faille le remplir à la dernière minute et/ou alors envisager de touiller la préparation une fois versée dans le contenant (ce qui a un rendu beaucoup moins esthétique, il faut en convenir) sous peine de voir le mélange se déshomogénéiser : la cire remonte quelque peu, laissant quelques milimètres de baume plus liquide au fond et un baume plus dur sur le reste de l’épaisseur...
- J’ai tenté ce baume avec de la cire d’abeille "basique" dans un premier temps. Plus tard, j’ai essayé avec de la cire BIO. Cette dernière sent déjà le miel naturellement. J’ai donc réduit la quantité de miel apporté par la suite à une petite cuillère à café afin que l’odeur ne soit pas trop entêtante...

Attention !!
Je tiens à préciser, cependant que ce baume contient des expressions d’agrumes. Il convient donc de ne pas s’exposer au soleil après application car ces dernières sont photo-sensibilisantes !!!

Pour ce coup d’essai réussi, j’ai 3 grands mercis à délivrer :

  • Merci à la personne qui a mis cette recette en ligne, que même moi, j’ai pu réaliser !! (Donc pourquoi pas vous, vraiment...)
  • Merci à la personne à qui je compte offrir le panier cadeau comprenant ce baume. C’est à elle que je dois d’avoir surmonté mes appréhensions. Mais ça, elle ne le sait pas encore ;-)
  • Et merci à Dame Tippi qui a été mon premier contact avec la cosmétique maison et dont les tambouilles (qu’elle a eu la gentillesse de partager avec moi) m’ont toujours mis l’eau à la bouche !!

PS

Trouvez un autre articles sur les gloss, fondants et baumes à lèvres ICI

Les images comportant le logo Aroma sont notre propriété et sont protégées par des droits d’auteur. La seule ne comportant pas le logo Aroma dans cet article est soumise à la GNU GPL que vous pourrez trouver dans son intégralité ICI


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par zélie. Le 29/6/2009.)

Je n’ai pas pu empêcher un sourire de s’esquisser à la lecture de cet article.
Je suis en train de me lancer dans mes premiers cosmétiques maisons (je viens de recevoir les produits) et j’avoue que j’appréhende un peu... car je me reconnais si bien dans la maladroite peu créative ou plutôt apprentie chimiste qui fera sauter son appart ;)
Merci de nous faire partager tes premiers pas (qui depuis doivent être plus sûrs) et pour cette délicieuse recette !