AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Les huiles essentielles... >> Migraine & huiles essentielles

Migraine & huiles essentielles

Qui vaincra !
Article mis en ligne le 8 décembre 2007 par Miss
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share
Publicité

Il faut tout d’abord savoir distinguer le mal de tête de la migraine.. Au contraire du mal de tête, la migraine est handicapante, elle peut durer de 30mn à plusieurs jours et entre chaque crise, rien ne se passe, pas de céphalée !.

On distingue deux sortes de migraines et pour faire court, il y a les migraines avec aura et les migraines sans.

Les migraines avec aura sont par définition des migraines avec signes indicateurs… Souvent troubles de la vision mais aussi trouble du langage cela peut aller jusqu’à la paralysie d’un membre, ceci ne durant que quelques minutes, et ensuite débute la migraine. Elle s’accompagne d’une photo-sensibilisation, d’une phono-sensibilisation et de nausées. Bien souvent, les migraineux ne rêvent que d’une pièce sombre et calme.

Les migraines s’accrochent à vous, persistent et s’amplifient avec la durée et avec les mouvements. Le moindre effort devient insurmontable. La migraine résonne comme un « boum boum « sans fin.

Le scanner, l’encéphalogramme, l’ophtalmologue, le dentiste, le gynécologue n’ont pas su déterminer l’origine de vos migraines, on dit que c’est dû au stress, à l’alimentation, oui mais que faites-vous pour vous soulager ?
Les antimigraineux, les triptans, les anti-inflammatoires sont rentrés dans votre quotidien, et vous aimeriez essayer l’aromathérapie.
Il faut savoir que l’aromathérapie ne sera utilisée qu’à titre préventif, car un migraineux ayant une migraine bien installée ne supportera pas l’odeur des huiles essentielles.

Vous trouverez donc ci-dessous quelques recettes qui pourront peut-être essayer de vous soulager…
Mais n’oubliez pas que le principal c’est de se retrouver dans une pièce sombre et calme.

Selon Nerys Purchon dans La Bible de l’Aromathérapie .

Huiles essentielles utilisées :

    • En fomentation sur la nuque et la base du cou avec l’huile essentielle de Marjolaine : Il s’agit là d’une médication externe chaude pour stimuler la circulation sanguine. Une fomentation humide soulage la douleur et détend les spasmes musculaires. Elle à un pouvoir décongestionnant. Elle favorise en outre le drainage du pus.
      Il faut alors utiliser de l’eau très chaude et faire preuve de célérité lorsque vous préparerez une fomentation. Sous l’action de la chaleur, les huiles essentielles s’évaporent très vite et perdent ainsi leurs pouvoirs thérapeutiques. Avant d’appliquer le linge humide, vérifier sa température avec l’intérieur du poignet. Il faut qu’il soit le plus chaud possible mais pas au risque de vous ébouillanter. Couvrez ensuite le linge humide avec une bande et renouveler l’opération toutes les deux heures jusqu’à disparition de la douleur.

Cette méthode peut vous apporter un soulagement mais il faut qu’elle soit pratiquée dès le début de la migraine, lorsque les vaisseaux sanguins commencent à se contracter.

    • Des compresses froides humectées d’huile essentielle de lavande et/ou de menthe poivrée apporteront un certain réconfort lorsque ces mêmes vaisseaux se dilateront.
    • Pour un bain de pieds, ajouter dans de l’eau froide 5 gouttes d’huile essentielle de lavande et 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Agiter l’eau pour bien disperser le produit et laisser les pieds immergés pendant 15 mn. Respirer profondément les vapeurs d’huile essentielle pour évacuer le stress.

Selon D. Baudoux L’Aromathérapie : Se soigner par les huiles essentielles :

Conseil d’utilisation : 2 à 3 gouttes du mélange en application locale sur la zone douloureuse selon les besoins. Attention aux yeux !

Selon Dr. A. Zhiri et D. Baudoux (livret : Huiles essentielles chémotypées et leurs synergies)

huiles essentielles et précaution d’emploi :

  • Mentre poivrée/ Basilic Exotique : ces huiles essentielles font partie des huiles essentielles très puissantes.
    En raison de leur agressivité, il est important d’éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses.
    Garder vos huiles essentielles hors de portée des enfants et surtout ne pas donner aux enfants de moins de 6 ans.
    Eviter d’être en contact avec les huiles essentielles durant la grossesse mais aussi après en cas d’allaitement.

Ne jamais utiliser la menthe poivrée, non diluée, dans le bain car elle provoque un choc thermique “effet froid”.
Ne pas utiliser pure sur la peau car elle est légèrement irritante et peut provoquer des allergies. Il faudra ,alors, la diluer à au moins 30% avant de l’appliquer.
Cette huile essentielle est déconseillée aux personnes épileptique et souffrant d’hypertension.
Pas d’utilisation prolongée sans avis d’un aromathérapeute... je rajouterai que cette règle peut s’appliquer à toutes les huiles essentielles.

  • Lavandin Super : Cette huile essentielle est déconseillée pendant les 3 premiers mois de la grossesse. Personnellement je ne l’utiliserais pas durant toute la grossesse.
    Cette huile essentielle est déconseillée aux personnes épileptique.
  • Gaulthérie couchée “Wintergreen” : Ne pas utiliser à l’état pure car irritante. Diluer alors à 20% dans une huile végétale. Cette huile est déconseillée aux enfant de moins de 6 ans et aux femmes enceintes et allaitantes.

Généralité :
Je tiens à vous rappeler que l’utilisation des huiles essentielles n’est pas à prendre à la légère.. Il est nécessaire de s’être documentée sur l’huile essentielle en question avant toute utilisation.
Eviter tout contact avec des huiles essentielles si vous êtes enceintes ou allaitantes.
Les huiles essentielles sont bien évidemment à bannir en présence d’un enfant en bas-âge.


PS

PS : un merci particulier à Gemmae pour m’avoir donné les recettes de D. Baudoux.


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par bibi. Le 21/11/2010.)

Je suis très intéressée d’utiliser les huiles dans mon travail et pour usage personnel.A une formation, on a insisté sue le fait que les HE ne se diluent pas dans l’eau ; or vous préconisez un bain de pieds avec HE ;que faut-il finalement faire pour bien faire ??


(Par Angie. Le 21/11/2010.)

Chère Bibi,
effectivement les huiles essentielles ne sont pas directement miscibles dans l’eau.
Cela dit, il est tout à fait possible de dépasser ce problème en utilisant un support tel que le sel, le miel, ou encore le lait lyophilisé sur lequel on dispersera quelques gouttes d’HE avant de l’incorporer au bain. Il existe également des dispersants que l’on peut trouver auprès de revendeurs d’huiles essentielles.
Cela dit j’attire votre attention sur le fait que les HE sont à manier avec précaution, certaines étant dermocaustiques (irritantes pour la peau), photo-sensibilisantes ou contre-indiquées pour certaines personnes/pathologies/sensibilités...toutes ne sont donc pas à utiliser dans un bain ! Le lien plus haut vous permettra d’y voir plus clair.
Au plaisir,
Angie


(Par corinne. Le 17/11/2011.)

Merci pour votre articles. J’utilise depuis 2 mois un stick bille contre les maux de tête et je confirme l’efficacité.