AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Miroir, mon beau miroir, dis-moi, qui est la plus belle ?? >> Lush, histoire d’un craquage sur des odeurs et des couleurs...

Lush, histoire d’un craquage sur des odeurs et des couleurs...

Mais qu’est-ce qu’il peut bien y avoir là-dedans ? ;-)
Article mis en ligne le 27 avril 2008 par Angie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Allez, j’avoue, je n’avoue pas, j’avoue, je n’avoue pas...

Je ne suis pas parisienne
Ça me gêne
Je ne suis pas parisienne
Ça me gêne...

...surtout pour mes craquages !!! Néanmoins, grâce à la complicité de celle qui se reconnaîtra, j’ai fait quelques emplètes chez Lush, depuis le temps que je voulais voir de mes propres yeux !! Et j’ai même embarqué ma petite soeur dans l’aventure, tant qu’à faire ! ;-)

Publicité

A chaque fois que j’ai parlé de mes envies lushiennes autour de moi, j’ai rencontré des réactions très vives, genre :
"Hein, mais t’es folle ! C’est plein de cochonneries ces trucs là !!"
"Ouah, moi j’adôôre, je suis adepte, c’est super agréable, je suis 100% lushophile !"

Donc, Lush, cela ne laisse pas indifférent, c’est clair : soit c’est rien que du bon, soit l’incarnation de mal dans toute sa splendeur... mais qu’en est-il réellement de ces produits faits "main" et de leurs compositions ??? parce que premier point positif : à réception tous mes produits sont emballés individuellement dans des sachets en papier jaune (que l’on nous encourage à recycler en les plaçant au cœur du linge pour profiter de leur délicieuse odeur jusqu’au bout !) fermés par un autocollant reprenant la composition précise du produit.

Voici donc mes achats classés par catégories (ainsi que ceux de Sœurette...me pardonnera-t-elle cette mise en place publique de son intimité ;-) ?) S’en suit après chaque ingrédient un petit chiffre. Ce dernier est établi d’après la liste noire de Rita Stiens, publiée dans La vérité sur les Cosmétiques

Un composant jugé satisfaisant est coté 1, un bon composant 2, un très bon composant 3. Inversement dans les jugements négatifs qui seront notés -1 lorsqu’ils sont jugés passables, -2 s’ils sont insuffisants et -3 lorsqu’ils sont déconseillés... Pour plus de clarté, les composants jugés positifs sont notés en vert alors que les éléments négatifs sont en rouge afin que le contraste des couleurs mette en évidence les éléments problématiques dans chaque composition. Les composants qui n’ont pas été évalués sont laissés en noir.

Les compositions ont été recopiées telles quelles. Vous remarquerez que parfois, certains composants sont mentionnés deux fois, comme l’alcool cetearylique dans Jungle, par exemple. Ceci vient du paquet que j’ai pris le parti de citer tel quel.

J’ai tenté de prendre un produit dans chaque catégorie pour plus de pertinence.

Les savons à la coupe

Némo 3,95€ les 100g Némo
- Composition : Propylène Glycol 2, Kernelate de Palme Sodique 2 , Sel Marin de l’Atlantique (chlorure de sodium) 3, Stearate de Sodium 3, Laurylsulfate de Sodium -1, Algue Arame (Eisenia arborea) 3, Glycérine 3, Huile Essentielle de Citron Vert (Citrus aurantifolia) 3, Huile Essentielle de Lavande (Lavandula hybrida) 3, Absolu d’Algue (Fucus vesiculosus) 3, Chlorure de Sodium 3, EDTA Tetrasodique -2, *Citral , *Geraniol, *Limonene, *Linalol, Parfum, Colorant 42045 1
* naturellement présent dans les huiles essentielles - végétalien - testé sur les anglais

Si l’on en croit la liste noire de Rita Stiens, outre le "parfum" qui reste vague, deux composants sont problématiques : le laurylsulfate de sodium ainsi que l’EDTA tétrasodique...
Après quelques recherches, il s’avère que le Laurylsulfate de sodium est un détergent et surfactant ionique fort, couramment utilisé en biochimie et biologie moléculaire.
En ce qui concerne les éventuels effets délétères, on compte les dermatites (s’attaquant au film lipidique cutané, il est potentiellement irritant pour la peau et les yeux), le caractère cancérogène en association avec certains produits chimiques, la survenue d’ulcères aphteux.
L’EDTA est, quant à lui, un stabilisateur vis à vis de la dégradation des bactéries (donc un conservateur) grâce à la formation de complexes métalliques lui conférant une certaine stablilité. Il est donc toxique et à utiliser avec parcimonie (voire pas du tout :S)

Le deuxième savon à la coupe que j’ai acheté "Pain au lait" (également 3,95€ les 100g), contient également ces deux composants...

Par ailleurs, la traduction de "Lavandula hybrida" par "huile essentielle de lavande" est approximative puisque la dénomination latine renvoie à son hybride, le lavandin super. L’amalgame entre les deux variétés se retrouve dans tous les autres produits que j’ai achetés contenant de la "lavande" :S

Les comètes de bain ou Ballistics

Sakura 4,70€ (Et oui, avec un nom comme cela, vous coyiez vraiment que j’allais résister ?! ;-)) Sakura
- Composition : Bicarbonate de Soude 3, Acide Citrique 3, Parfum, Sel de Mer (Chlorure de Sodium) 3, Huile Essentielle de Citron (Citrus Lemonum) 3, Absolu de Mimosa (Mimosa Temuiflora) 3, Absolu de Fleur d’Oranger (Citrus Dulcis) 3, Absolu de Jasmin (Jasminum Officinale) 3, Extrait de Gardenia (Gardenia Jasminoides), *Citral , *Limonene, Colorant 18050 1, colorant 42045 1
* naturellement présent dans les huiles essentielles - végétalien - testé sur les anglais
Je n’ai pas trouvé l’extrait de gardenia dans la nomenclature de Rita Stiens, mais cet extrait végétal ne possédant ne possédant aucun effet néfaste à ma connaissance, j’ai pris le parti de le classer parmi les composants positifs et de le noter en vert.

Bonne Nuit les Petits 2,35€ (Pour le plaisir je vous mets la composition de la comète présentée comme étant destinée aux enfants) Bonne Nuit les Petits
- Composition : Bicarbonate de Soude 3, Acide Citrique 3, , Huile Essentielle de Lavande (Lavandula hybrida) 3, Huile Essentielle de Bois de Santal (Santalum Album) 3, Huile Essentielle de Camomille (Anthemis Nobile) 3, *Limonene, *Linalol, Parfum, Colorants 61585 1 et 18050 1
* naturellement présent dans les huiles essentielles - végétalien - testé sur les anglais

Pour un bon gros dodo, cette bombe de bain me semble tout fait honorable... Difficile d’être totalement affirmatif à cause de l’inconnue "parfum", mais à première vue, cela paraît pas mal ! Les HE choisies sont appropriées sont appropriées aux enfants.

J’ai pour habitude de fabriquer mes "bombes de bain" maison, mais je dois avouer que la curiosité l’a emporté !! Et quand j’ai vu arriver la bête, quelle surprise !! Elle ne mesure pas moins de 8 cm pour 200g (contre 30g pour "Bonne Nuit les Petits" !! Une fois dans le bain, son effervescence est néanmoins relativement courte en regard de mes bombes maison, mais l’odeur est divine, et plus persistante qu’avec mes bombes...et puis honnêtement, cela fait du bien parfois de ne pas avoir à tambouiller pour profiter pleinement d’un moment de détente ;-) C’est un peu comme la cuisine : j’aime beaucoup les bons petits plats maison, mais il n’est pas désagréable de se mettre parfois les pieds sous la table devant du "tout-prêt" et de n’avoir qu’à profiter !

Les pains moussants

Paillettes et dépendance 5,50€ le pain de 100g

Paillettes et dépendance


- Composition : Bicarbonate de soude 3, Crème de Tartre (Acide tartrique) 3, Laurethsulfate de Sodium -2, Lauryl Betaine 2, Parfum, Cocoamide Diethanolamine 1, Absolu de Vanille (Vanilla planifolia) 3, Huile Essentielle de Sauge Sclaréel (Salvia sclarea) 3, Huile essentielle de lavande (Lavandula hybrida) 3, Résine de Benjoin (Styrax benzoin), *Linalool, Colorant 45410 2 Colorant 17200 -1, Paillettes roses (Polyethylene terephthalate et copolymeres Acrylates 1)
CONTIENT DES PAILLETTES
* naturellement présent dans les huiles essentielles - végétalien - testé sur les anglais

Je n’ai pas encore testé la chose qui me promet "Un tourbillon rose de vanille sexy pour mettre des paillettes plein les yeux des garçons." Mais promis, je reviendrai vous donner mes impressions !! :D :D
Dans les mauvais élèves, se dégagent le laurethsulfate de sodium ainsi que le colorant 17200. Le premier est un détergent et surfactant ionique fort, utilisé pour ses propriétés moussantes. Si l’article de Wikipédia (Cf. références en bas de page) ne mentionne pas les sources de ses informations, un caractère potentiellement cancérigène à long terme, des troubles possibles du développement des yeux chez l’enfant ainsi qu’une augmentation du taux de nitrates dans le sang sont évoqués... Sympathique, non ?
Le deuxième est un colorant sulfonique rouge aussi appelé Red33

Le deuxième pain moussant que j’ai acheté (Poutoun, 6,30€ le pain de 100g) contient également du laurethsulfate de Sodium et du Ci 17200... mais heureusement pour moi, c’est encore une fois testé sur les Anglais :D :D

Les shampoings solides à la pièce

Pousse Plus Vite ! 7,75€ le pain de 55g

Pousse plus vite !


- Composition : Laurylsulfate de Sodium -1, Glycérine 3, Infusion d’ortie (Urtica dioica) 3, Infusion de menthe poivrée (Mentha piperita) 3, Absolu d’ortie(Urtica dioica) 3, Absolu de romarin (Rosmarinus officinalis) 3, Huile Essentielle de Laurier (Laurus nobilis) 3, Huile Essentielle de Clou de Girofle (Eugenia caryophyllus) 3, Huile Essentielle de feuille de cannelier (Cinnamomum cassia) 3, *Cinnamal, *Eugenol, *Benzoate de Benzyl , *Limonene, *Linalool, Colour 73360 2, Bâton de Cannelle (Cinnamomum cassia) 2

Ce shampoing solide marque le retour du laurylsulfate de sodium déjà rencontré dans le savon à la coupe. Après vérification des flacons de shampoings "de grande surface" que je cache honteusement au fond de mes tiroirs de salle de bain, je me suis aperçue que ces derniers contenaient tous non pas du laurylsulfate de sodium mais du laurethsulfate de sodium.

Si tout le monde semble d’accord pour ranger les deux composants parmi les "méchants", il semble que leur comparaison soit davantage sujette à polémique. Pour Rita Stiens, le laurethsulfate de sodium est pire que le laurylsulfate de sodium alors que l’article de Wikipédia mentionne explicitement "Le SDS peut être converti en Laureth sulfate de sodium (également nommé Sodium Lauryl Ether Sulfate ; SLES) par éthoxylation, ce dernier est moins irritant pour la peau, probablement par le fait qu’il provoque moins de dénaturation des protéines par rapport à la substance non-éthoxylée (SDS)."
Et vous, vous en pensez quoi ?

Au fait, vous cherchez le chémotype du romarin ?? Oui, et bien moi aussi, mais bon, on ne va pas trop en demander, non plus !! (Mais où est donc l’émoticone "petit diable" ?)

Cela dit, pour avoir essayé le fameux shampoing pas plus tard que ce matin, je l’ai trouvé très sympa ! Il est moussant, couvrant et d’une odeur très agréable. Néanmoins, il décape pas mal et, pour moi qui ai les cheveux longs, une après-shampoing s’impose !! Cela tombe bien, c’est la rubrique suivante !! :) :)

En ce qui concerne le Shampoing de ma frangine au nom très prometteur ("brillantissime", également 7,75€ le pain de 55g), encore une fois... On retrouve le fameux, et désormais incontournable chez Lush, "laurylsulfate de sodium" ainsi qu’un laurylsulfate d’ammonium qui lui est beaucoup moins problématique, puisque coté 1 par R. Stiens.

Précisons que nous avons eu une petite boite métallique pour ranger les savons en cadeau...

Les soins capillaires solides

Jungle 7,50€ les 100g

Jungle


- Composition : Beurre de Cacao (Theobroma cacao) 3, Alcool Cetearylique 3 (&) LaurylSulfate de Sodium -1, Propylène Glycol 2, Extrait d’Avocat Frais (Persea gratissima) 3, Stéarate de Glyceryl 3 (&) Stearate de PEG-100 -2, Alcool Cetearylique 3, Acide Stearique 3, Parfum, Lécithine de Soja , Figues fraîches (Ficus carica), Bananes fraîches (Musa paradisiaca), Fruits de la Passion Frais(Passiflora edulis), Kumquat Frais (Fortunella japonica), Bromure de Cetrimonium , Huile Essentielle d’Ylang Ylang (Cananga odorata) 3, Huile essentielle de Vétiver (Vetiveria zizanoides) 3, Huile Essentielle de Cyprès (Cupressus sempervirens) 3, Huile Essentielle de Bois de Santal (Santalum album) 3, Chlorophylle, *Limonène, *Linalol

Nota : les trois derniers éléments ne rentraient de toute évidence pas sur l’étiquette et j’ai trouvé le complément d’information sur le site de la marque.

Voici le fameux soin capillaire ! A l’utilisation, je l’ai vraiment trouvé sympa : enfin, il y a un coup à prendre pour l’appliquer, mais une fois le tour joué, les cheveux sont touts doux, pas emmêlé, ce qui est un scoop chez cette vieille bique d’Angie !

Oui, mais ma super trouvaille, hyper pratique à mon goût et au parfum si agréable, et bien il n’y a pas que du bon dedans ! Monsieur Laurylsulfate de sodium est encore et toujours de retour ! ARGH !! Ne s’en débarrassera-t-on donc jamais !!
Le stéarate de PEG-100 (PolyEthylene Glycol 100) est un tensioactif dérivé de l’acide stéarique qui fait office d’émollient, d’émulsifiant et d’hydratant. Ce composant pourrait être cancérigène, avoir une toxicité pour les enfants et l’appareil reproducteur, une éventuelle irritation de la peau, des yeux voire des poumons. Là, j’avoue, celui-ci me plaît encore moins que les autres !
Le parfum, toujours aussi énigmatique est également de la partie... A cela il faut ajouter la chlorophylle et la lécithine de soja qui ne posent pas de problèmes majeurs mais que j’ai laissé en noir car absent de la nomenclature de Rita Stiens que j’ai actuellement sous les yeux ;-) Le bromure de Cetrimonium (un bactéricide) est plus problématique :( et tout de suite beaucoup moins poétique ! Il serait mis en cause dans une toxicité liée au système de la reproduction, au développement de l’enfant, impliqué dans des allergies et une immunotoxicité, éventuellement accompagné d’une neurotoxicité :( Et bien finalement, entre le bromure de cétrimonium et le stéarate de PEG- 100, mon coeur balance !!!

Le moins que l’on puisse dire c’est que mon super après-shampoing en prend un sacré coup ! ;-)

Les soins capillaires liquides

Coolaulin 5,40€ le flacon de 100g

Coolaulin


- Composition : Décoction de Noix de Coco Fraîche (Cocos nucifera) 3, Lait de Noix de Coco Frais (Cocos nucifera) 3, Alcool Cetearylique 3(&) Laurylsulfate de Sodium -1, Propylène Glycol 2, Lanoline 3, Jus de Citron Frais (Citrus limonum) 3, Huile essentielle de Vétiver (Vetiveria zizanoides) 3, Resine de Benjoin (Styrax benzoin) , Résine de Styrax (Storax), Parfum, Bromure de Cétrimonium.
Testé sur les Anglais

Contrairement aux produits solides, celui-ci est nanti d’un petit macaron sur lequel on peut lire que le produit a été concocté par une certaine Bianca à une date précise avec une date limite d’utilisation un peu moins d’un an et deux mois plus tard...

Mis à part les résines très souvent utilisées en cosmétique et parfumerie, nous retrouvons encore et toujours le Laurylsulfate de Sodium ainsi que le Bromure de Cétrimonium !! Pas besoin d’épiloguer : si le premier est LA signature des produits Lush, le deuxième n’est guère mieux...

Je n’ai pas testé l’objet du délit, because ce n’est pas à moi ! ;-) Mais promis, je demande à l’intéressée ce qu’elle en pense à la première occasion !!

Conclusion

Il faut noter qu’aucune mise en garde n’accompagne ces produits composés d’huiles essentielles, rien pour les femmes enceintes, rien contre la possible photosensibilisation liée aux essences d’agrumes...

La présence systématique d’un élément "Parfum" énigmatique reste suspect, surtout si l’on considère la toxicité de certaines fragrances.

La marque se targue également de ne pratiquer aucun test sur les animaux, mis à part les anglais...je dois avouer que cette mention sur chaque paquet me fait sourire à chaque fois ;-) Celle qui me connaissent un petit peu comprendront ;-)

Une dernière remarque : je n’ai lu de date limite d’utilisation que sur le soin après-shampoing liquide Coolaulin...quid du reste ?

Finalement, Lush...
Ben oui, finalement, Lush, ok, cela ne vaut pas les produits "maison" (même s’ils se décrivent comme "hand-made" - faits à la main) d’un point de vue de la composition, mais ça, on s’en doutait un peu, non ? ;-)
Néanmoins, en décortiquant un peu les ingrédients, on s’aperçoit que ce n’est pas pire qu’autre chose, tout du moins pas pire que ce que l’on peut trouver en grande surface ! On m’avait un peu diabolisé la chose en me disant que "on ne peut pas plus chimique". Maintenant que je vois de mes propres yeux et que je sens de ma propre peau, je me dis, ma foi, pourquoi pas une fois de temps en temps ?! Il y a des produits dont la composition est plus ou moins problématique, bien-sûr, mais celle-ci étant accessible sur le site, rien n’empêche de faire un petit tri avant de compulser sauvagement !!

Il y a ensuite la question du prix... Vous me direz : tout dépend combien cela dure ! Sur la notide du shampoing, il est écrit qu’en le laissant bien sécher après utilisation "il durera une éternité". On n’ira pas jusque là ;-) mais cela je ne pourrai vous le dire que dans quelques temps !!

C’est un peu comme un bonbon acidulé : c’est beau (les photos sont fidèles aux produits que j’ai reçus), cela sent bon, cela fait envie...et certainement qu’à ce "craquage" succèdera tôt ou tard un autre ! Oui, je sais, je suis maso !

D’ailleurs, ne savonnant pas moi-même (et oui, cette brave Angie fait comme qui dirait un petit blocage sur la question ;-)) j’avoue que je trouve cette histoire de shampoing en barre très pratique et à défaut de savoir faire, je sais ou les trouver !!

Pour ces produits, ainsi que pour le reste : les bombes, pains moussants et autres beurres et fondants que je n’ai pas achetés, je me ferai certainement le plaisir de tenter d’améliorer ces recettes dès lors que je reprendrai les tambouilles...Vous y êtes-vous déjà frotté(e)s ?

A savoir

Le site en ligne de Lush basé en Suisse est actuellement en train de fermer...Il n’est donc plus possible de commander par leur intermédiaire. Néanmoins, un nouveau site nous est promis...
En attendant, vous pourrez vous approvisionner, si le cœur vous en dit, à Paris, Lille, Rouen, Nice pour la France, ainsi qu’au Luxembourg, en Belgique...
- 

J’édite mon article pour vous informer qu’un site Lush français ouvrira le 19 mai 2008 ! Pour toute commande de plus de 40€, un savon inédit "THE SOAP FAIRY, savon à la délicieuse odeur du célèbre gel douche Fée des Neiges" vous sera offert ! Alors, qui va craquer ?? ;-)

Pour mes essais de gelées de douche ou de bain façon "Lush", c’est par ICI

Et pour ma première commande sur le tout nouveau site français, c’est par LA ! ;-)


PS

Comme toujours, fidèle au poste, je vous renvoie vers les articles de mon ami Wiki (pédia) concernant le :
- Laurylsulfate de sodium
- L’EDTA
- Laurethsulfate de sodium

Liste des substances autorisées et/ou soumises à restriction entrant dans la composition des produits cosmétiques

Les ingrédients cosmétiques expliqués (attention lexique en anglais)

- Cosmeticsdatabase : une base de données très intéressante pemettant de chercher par composants (mais encore uen fois en anglais)

POUR FAIRE SUITE DE CET ARTICLE, UNE DISCUSSION A ETE ENTAMEE SUR LE FORUM A CE SUJET, SI LE COEUR VOUS EN DIT, VENEZ ECHANGER AVEC NOUS ! (IL N’EST PAS NECESSAIRE D’ETRE INSCRIT POUR POUVOIR POSTER DANS CETTE PARTIE DU FORUM !)


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par Nessie. Le 22/4/2008.)

Merci pour tout ces détails Angie. Je n’ai encore jamais essayé les produits de chez Lush mais peut-être un jour prochain ...

En tout cas merci pour tout ce travail ;)


(Par Angie. Le 22/4/2008.)

C’est sympa de me laisser un petit mot ;-)
Je dois avouer que j’y ai pris beaucoup de plaisir, tant dans l’article que dans les tests "grandeur nature"...
Prochaine étape de mes dissections : ma salle de bain et ma buanderie !
Angie


(Par Almeda. Le 12/6/2008.)

Bonjour.
J’ai vu ton post sur le forum Lush Fr (officiel), et hop, je suis venue faire un tour sur ton blog :)

Sympa !
Je le mets dans mes favoris :)

Regarde la composition de Capi’Vert : tu le trouveras bien :)

Dis, tu peux me donner ton avis sur la composition de Gentil Lentil (rétros sur le site Lush UK) ?
Voici le lien :
http://www.lush.co.uk/products/Gentle_Lentil_2906.aspx


(Par Angie. Le 13/6/2008.)

Merci Almeda ! Tu sais, si l’envie t’en prend qu’il y a un forum pas loin... ;-)

Je viens d’aller voir Capi’Vert, tu as raison, la compo est tout à fait dans mon cahier des charges !

En ce qui concerne Gentil Lentil, je code la compo comme celles de l’article, ok ? :
- Sodium Lauryl Sulfate (-1) , Stearic Acid (2) , Lentil Decoction (Lens esculenta) , Cocamide DEA (1) , Lecithin (2) , Perfume
Je n’ai codé que les ingrédients apparaissant explicitement dans la liste de Stiens. On retrouve toujours ce fichu SLS :( et je préfère ne pas savoir ce qu’il y a dans le parfum...Comme toujours, il y a mieux mais il y a également pire et même bien pire en l’occurrence !

Angie


( Le 10/7/2008.)

Bon bon bon...
Ayant travaillé au Lush de Dublin grafton street, et ayant suivi des cours de cosmétiques je suis un petit peu "génée" par cet article. Non pas que je défende Lush à tout prix, mais ayant moi aussi le même livre il est in teressant de savoir sous quelles conditions a été écrit le bouquin. Beaucoup de ces livres, vendus de partout dans toutes les librairies sont subventionnées par des marques de cosmétiques qui sont des vrais dragons et ne laisseront pas dire n’importe quoi sur les compositions des produits cosmétiques.
De plus, le tout naturel est totalement impossible, car la nature est fait d’élément chimlique, et la nature peut etre nocive pour l’homme. La chimie peut bien au contraire apporter une amélioration à ces produits. De plus, le fait main que tu fais toi même, est-il si hygénique ?? Tu fais des produits que tu appliques sur ton épiderme dans ta cuisine, est-ce vraiment la meilleure chose ? En plus avec les législations et l’attention que porte Lush à ses produits ( dans les magasins, les vendeurs sont formés sur l’aromathérapie, et savent conseiller les clients sur les effets néfastes des HE...) et nous sommes poussés à conseiller les clients au plus possible. L’important est de demander, une simple étiquette, ou la composition sur internet ne suffit pas. Je ne suis pas une Lush Addict, j’utilise certain de leur produits, j’utilise ausssi certain de Body Shop, mais je ne m’amuserais pas à faire des produits chez moi : la cosmétique n’est pas quelque chose d’anodin. Malgrès l’expérience, il est important d’avoir des normes d’hygiène, de connaitre la chimie et bien d’autres choses avant de s’appliquer quelque chose sur le visage, muqueuse...

Je trouve cet article très interessant, car il est très représentatif de la nouvelle vague bio-naturel-fait-man-commerce-equitable. Je ne sais pas depuis combien de temps tu fais des produits, mais cette vague peut etre dangereuse, car si les produits de synthèse ou chimiques peuvent etre dangereux, les produits 100% naturel le sont tout aussi tout comme les HE. Et enfin, n’oubliez pas que les produits que vous achetez pour vous concocter vos petits élixirs ont peut etre subi des OGM, des transformations : rien n’est 100%, même dans le bio.
Tu parles du prix des produits de Lush, mais ils ne sont pas cher vu les moyens entrepris pour faire ces produits, car les composants sont choisis avec une grande attention. Et cela ne te revient il pas aussi cher de faire tes propres produits sans conservateurs, avec des produits bio sans conservateurs ??


(Par Angie. Le 12/7/2008.)

Chère Inconnue,

J’avoue qu’un message sans signature et sans bonjour ni au revoir n’incite pas à la réponse...

En ce qui concerne l’ouvrage que j’ai choisi pour référence, il va de soi que les livres ne disent pas TOUT, personne n’est dupe, mais ils ne disent pas non plus que des âneries. Les LaurylSulfate et Laurethsulfate de Sodium, Stearate de PEG-100 et autres EDTA Tetrasodique très présents chez Lush ne sont pas du meilleur effet sur la santé et en guise de "composants [...] choisis avec une grande attention", ce n’est pas comme cela que je choisis les miens :S J’ai pris la peine de croiser plusieurs sources (Cf. sources et liens divers en bas d’article). Les autres sources confirment.
Pour ce qui est de mes produits, merci de cette sollicitude ;-) Je ne les fabrique pas sur le plan de travail rempli des victuailles de l’avant-veille ;-) Les conditions d’hygiène que j’observe semblent, a priori, ne pas être trop mauvaises puisque je n’ai jamais eu de soucis. Mais personne n’est à l’abri de rien, nous sommes d’accord !

Je suis particulièrement intéressée par cette histoire de formation en aromathérapie. Chez Lush, je n’ai jamais rencontré une seule mention concernant les HE que ce soit sur le site, sur le Lush Times (oui, parce que pour aller demander conseil à une vendeuse, encore faut-il avoir un magasin à proximité...) ou mieux, sur les produits ! Pourtant, les précautions d’emploi, cela existe, il n’y a qu’à feuilleter ce site pour s’en convaincre ! Oui, le naturel peut-être dangereux, c’est pour cela que j’ai créé, il y a quelques années, ce site informatif consacré à l’aromathérapie. Or quand je vois un shampooing (Capi’vert, découvert récemment) qui contient de l’HE de menthe poivrée sans aucune contre-indication pour les enfants ou les femmes enceintes, cela me pose un problème. Si vraiment Lush prend à coeur de former ses salariés sur la question, s’ils ont conscience de la possible dangerosité des HE, pourquoi ce manque d’information ? A la limite, c’est encore pire :S

L’un des avantages des produits "maison" est que je connais chaque ingrédient utilisé et si j’ai un doute sur l’un d’eux, et bien je fais sans, tout simplement."Fait main" n’est pas ici synonyme de "naturel" ni de "bon pour l’organisme", comme j’ai pu le lire. Certaines compos sont très bien. Je n’ai pas hésité à le souligner. D’autres ne valent pas mieux que le shampooing de grande surface. Tout cela est d’autant plus dommage que ces tensio-actifs, conservateurs et autres côtoient des ingrédients tout à fait intéressants... Je fais donc le tri pour n’en prendre que ce qui me semble compatible avec mon hygiène de vie.
Pour le prix, prenons quelque chose de simple : une ballistic ou un fondant. Nombre d’entre eux avoisinent les 5€. Sincèrement, j’en suis loin, même en achetant mes ingrédients au détail quand Lush profite de prix de gros ! Il y a tous les frais annexes, OK, mais tout de même...cela fait cher... mais il est vrai qu’il n’y a pas à fabriquer, juste profiter :P
Lush offre déjà une autre dimension à la cosmétique, mais je pense que l’enseigne peut faire mieux, profiter justement de cet engouement pour le tout-beau-tout-bio, pour épurer les recettes qui ont besoin de l’être.

Angie
PS : mes produits maisons contiennent, si nécessaire, des conservateurs, mais des conservateurs naturels ;-)...


(Par mariesangare. Le 24/8/2008.)

Bonjour Angie,

Excellent article tant sur le fond que sur la forme.
J’ai essayé "gentil lentil"(rétro Lush) : j’ai aimé l’odeur et le soin mais pas la présentation : aucun intérêt d’incorporer des lentilles cuites complètes au risque de les voir stagner dans des cheveux longs même après rinçages soigneux !!
c’est le genre de chose qui m’horripile chez Lush avec les colorants les conservateurs l’EDTA (un chélateur) et autres parabens dont des marques bio semblent pouvoir se passer allégrément même si c’est moins flatteur.Et franchement les bases lavantes ne sont pas top, même si palm free : efficacité à démontrer.
Les augmentations récentes de prix sur Lush France sont injustifiées.Et en aucun cas dictées par Lush uk.
Les fragrances font craquer mais quid de leur innocuité ?
Merci à toi et longue vie à ce site passionnant.
Marie.


(Par Angie. Le 24/8/2008.)

Merci beaucoup pour ton message ! Je suis ravie que le site te plaise !!

Il perdure grâce à la collaboration de tous les rédacteurs, c’est ce qui fait sa particularité et sa convivialité. Sois la bienvenue par ici comme sur le forum ;-)...

Angie


(Par mariesangare. Le 25/8/2008.)

Bonsoir Angie et l’inconnue Lush Dublin,

Rappelons que le professionnalisme de cette belle entreprise luxuriante (Lush)n’a pas empêché la mise sur le marché en juin juillet 2008 d’une crème corporelle tournée peu flatteuse à l’odorat (odeur de soulier de cuir après marche intensive) et non émulsionnée avec surnageant franchement aqueux "sympathy for the skin" connue en France sous le nom de "crème anglaise".Je précise que je n’ai pas été remboursée et 15,95 euros tout de même !Dans une autre commande, j’ai reçu un "aromaco" (déodorant solide) couvert de "vert de gris" donc de moisissures et là encore aucune excuse ni bien entendu défraiement.
Alors bon, cela va bien de donner des leçons d’hygiène à des particuliers compétents et conscients des risques de contamination.
Fresh et handmade peut aussi se faire à la maison avec de bonnes matières premières. Et que dire de leurs savons, certes qui embaument, mais ne lavent rien.
Franchement, chapeau à ce site !Merci Angie and Co.
Marie.


(Par COCO. Le 14/12/2008.)

Je viens d’acheter un schampoing solide et je suis décue de m’apercevoir qu’il y a des colorants. J’en ai parlé au vendeur qui m’a dit que c’était des colorants alimentaires. Après vérification il semblerait en tout cas que le colorant 18050 (E128) est interdit en France. Dommage de mélanger de bons produits et des produits qui peuvent être dangereux à la longue. Pourtant à l’usage il me convenait bien.


(Par Angie. Le 19/4/2010.)

Hello !!
un nouveau magasin Lush a ouvert ses portes à Bordeaux, au 100 rue Sainte Catherine, précisément !!
Avis aux Girondines : cadenassez vous bourses et autres portefeuilles !! ;)
Angie


(Par zélie. Le 28/9/2010.)

Merci Angie pour cet article très instructif que j’ai pris grand plaisir à lire suite à mon premier achat chez Lush. Une gelée de douche et l’après shampoo coolaulin.
Pour ma part j’ai l’impression d’utiliser des produits de grande surface cette impression est due surement aux odeurs chimiques qui me déplaisent. Au delà de ça les textures, couleurs et créations sont très sympas et peuvent être une super source d’inspiration pour refaire les mêmes à la maison en bien moins cher ! ;)


( Le 13/1/2011.)

Bonjour bonjour,

Je me permet un petit commentaire parce que je me sens blousée et que je n’aime pas ça.

Il y a quelques mois j’ai "découvert" Lush lorsqu’ils ont ouvert à Genève (Suisse). Je me suis donc précipitée dans cette boutique que j’avais adorée vite-fait à Londres.

Résultat des courses, un briefing en bonne et due forme sur le bio, le beau, le bien, le naturel... J’ai presque entièrement refait ma "garde-robe" cosmétique à base de Lush.

Ce que j’ai gagné ? Des démangeaisons à mourir sur le corps et le cuir chevelu + la mort de mon compte en banque.

Je suis vraiment déçue de m’apercevoir que la plupart des produits "naturels" contiennent en réalité les même cochonneries que les produits du commerce qui ne m’ont pas posé de problèmes depuis toutes ses années....

Bref, je met ce site en favoris et je vais essayer de passer au Bio... et laisser tomber le "Naturel". Après tout, le pétrole est naturel, non..........

Laure


(Par Angie. Le 13/1/2011.)

Chère Laure,
C’est tout le principe de la propagande de cette marque...
Lorsqu’il est écrit "Cosmétiques frais faits main" il ne faut pas extrapoler : "faits-main" ne signifie pas "naturel" et les quelques compositions décryptées ici sont assez éloquentes en la matière :S
C’est pour cela qu’il ne faut pas rejeter le naturel en bloc, mais juste apprendre à repérer certains pièges sur les étiquettes des différents produits. Après, il y a également le home-made, au moins, on est sûr de chacun des ingrédients...pas de piège !
Si cet article vous a intéressé, je vous suggère celui sur la marque Nuxe ou encore l’article sur les produits L’Occitane ;)
Bonne lecture !!
Angie


(Par Aude. Le 18/6/2011.)

Bonjour,
Je me réveille ce matin avec une envie soudaine de produits Lush... (spécialement pour leurs shampoings et après shampoings solides)

D’ordinaire réfractaire à l’odeur ultra soutenue qui se dégage des boutiques, je ne franchi que très rarement le pas de leur porte. Mais Voilà, l’idée de produits estampillés "bios" et "faits main" est séduisante.

Avant de craquer, je me lance dans quelques recherches sur le net ; 3 clics plus tard me voici ici et ce que je découvre ne me fait pas vraiment plaisir...

Ma question est donc toute simple : je suis à la recherche de produits (shampoing, gel douche...) limitant le plus possible les dégats sur la santé ET la planète. Saurais-tu me diriger ? J’ai bcp de mal à faire la lumière sur tous ces composants obscurs et je me démotive à chaque fois devant l’ampleur de la tâche...

Et comme tu as l’air vraiment au point sur la question, je me disais que tu saurais sans doute me conseiller !
Merci d’avance et à bientôt,
Aude


(Par Fleur. Le 12/11/2011.)

Les vrais savons sont plus agressifs que le Laurylsulfate de Sodium. Et l’EDTA permet de capter le calcium présent dans l’eau afin de garder l’efficacité du tensio-actif anionique cité précédemment. Dans un vrai savon il a une base forte (soude, potassium...) et un acide gras obtenu par réaction de saponification, et bien sûr pas d’EDTA donc si on a une eau très calcaire il ne savonne pas. En plus si vous comparez bien avec les gels douches autres que Lush vous découvrirez que la concentration en tensio-actifs anioniques est plus importante.

Voilà


(Par Fleur. Le 12/11/2011.)

Le PEG-100 ou Polyéthylèneglycol 100 est un polyol ce qui veut dire plusieurs fonctions alcools, dans un produit il sert d’humectant et sur la peau il sert d’hydratant. Au plus le nombre est gros au plus il est hydratant. ils vont jusqu’à 400.


(Par Angie. Le 12/11/2011.)

Bonsoir Fleur,
je suis tout à fait d’accord pour que l’on mette "les bons côtés" en avant, mais il me semble qu’il ne faut pas oublier le revers de la médaille... surtout quand celle-ci est de taille !
Concernant le PEG 100 et les PEG en général qui sont généralement employés comme émulsifiants, liants ou encore émollients, la sensibilisation accrue de la peau qu’ils engendrent a maintes fois été évoquée. Je cite Rita Stiens :

Ils peuvent rendre la peau perméable et laisser passer les substances nocives.
Les PEG et PPG sont fabriqués à partir de substances cancérigènes qui peuvent aussi être utilisées pour produire des gaz de combat


Sympathique, non ??
Quant à l’EDTA, mon préféré, je dois dire...C’est essentiellement comme conservateur qu’il est utilisé. La raison en est simple :

Comme les complexes métalliques de l’EDTA sont nettement plus stables que ceux dérivés de ligands protéiques, les cations métalliques deviennent indisponibles pour les micro-organismes pour lesquels ils sont essentiels, d’où une inhibition de la croissance bactérienne.

Dixit Wikipédia qui précise également

Sa principale caractéristique est son fort pouvoir chélatant (ou complexant) par lequel il forme des complexes métalliques très stables, ce qui en fait un poison.


Je crois que, pour le coup, on ne peut être plus clair...
Et puis, entre nous, si l’EDTA était si formidable, je ne m’explique pas très bien pourquoi la société Lush elle-même s’est empressée de retirer cet ingrédient de ses compositions !... ;) Je vous renvoie notamment à un sujet édifiant sur la question auquel j’avais pris part en octobre 2008 (donc le sujet ne date pas d’hier !) sur le forum Lush.
Angie
PS : je suis dans une zone très calcaire et mes savons maison moussent sans problème ! Il suffit de savoir choisir les bons ingrédients dans les bonnes proportions ;)