AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> La médiathèque de l’aromathérapie >> Les huiles essentielles : naturelles mais pas sans danger !

Les huiles essentielles : naturelles mais pas sans danger !

"Mutualité 403" (n°110 de juillet 2012 )
Article mis en ligne le 12 juillet 2012 par Angie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Qu’il s’agisse d’améliorer son bien-être ou de se soigner, il est tentant d’essayer les huiles essentielles. Mais attention, si ces produits sont naturels, ils ne sont pas anodins ! En cas de doute, il est prudent d’interroger son pharmacien ou son médecin.

Vous trouverez ici la présentation de l’article intitulé "Les huiles essentielles : naturelles mais pas sans danger !" et publié dans la revue "Mutualité 403" (n°110 de juillet 2012 )

Publicité

L’article s’ouvre sur le récit traditionnel et incontournable d’une "expérience personnelle".
Il laisse raidement place à Michel Pierre, herboriste à Paris et au Docteur Philippe Saviuc, toxicologue et épidémiologiste au Centre de toxico-vigilance de l’Hôpital Universitaire de Grenoble (Isère), interviewés sur le thème des huiles essentielles.

Le point de vue de l’herboriste

Herboristerie

Michel Pierre rappelle les différents types de pathologie dans lesquelles les huiles essentielles ont fait leur preuve. Il mentionne également la nécessite de procéder à des tests de tolérance aux huiles essentielles dans le pli du coude et de veiller à ne pas éclabousser "les parties les plus délicates du corps".

Il revient sur le fait que les flacons d’huile essentielle ne comportent pas de notice comme les médicaments,, et ce pour des raisons légales ("la loi l’interdit") quelque soit le lieu d’achat : pharmacie, magasin de diététique, herboristerie... Ce qui en accroît le danger potentiel.

Pour lui, ces petites fioles doivent impérativement faire l’objet d’une prescription par un professionnel de santé au point que :

Dans mon herboristerie, nous ne donnons jamais de conseils les concernant".

Je trouve personnellement cette attitude jusqu’au-boutiste très dommageable. Si je comprends bien le désir de ne pas engager sa responsabilité, je ne peux cautionner le fait de laisser une personne dans l’ignorance totale au risque qu’elle fasse quelque chose de dangereux pour sa santé ou celle de quelqu’un d’autre.
Certes l’herboriste n’a pas pouvoir de prescription mais dans la mesure où les huiles essentielles sont en ventes libres, je ne vois pas vraiment ce qui peut justifier une telle position.

Le point de vue du médecin

Hôpital

L’intervention du Dr Philippe Saviuc est des plus intéressantes car il propose des chiffres et donc une évaluation objective des faits.
Il rappelle tout d’abord les précautions d’utilisation d’une part, mais également celles liées au stockage !! Comme tout médicament, celui doit se faire hors de portée des enfants !!

Il quantifie ensuite le danger que les HE peuvent représenter :

Nous constatons plusieurs dizaines d’intoxications accidentelles par an chez l’enfant, soit par ingestion soit par contact avec la peau ou les yeux. En raison de la mode actuelle pour l’aromathérapie, le nombre de cas augmente. Ces produits doivent être conservés sous clef.

J’ajoute à cela que les enfants ne sont pas les seuls à pouvoir terminer aux urgences... Ce n’est pas parce que l’on est un adulte qu’il faut commettre des imprudences : on n’ouvre pas un flacon qui résiste avec les dents, on ne verse pas de haut afin de ne pas éclabousser, etc...

Le Dr Philippe Saviuc précise que :

Les huiles essentielles (...) ne sont pas forcément anodines parce que natuelles

Selon lui, l’usage en est donc déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants, mais également aux personnes âgées ou celles atteintes d’épilepsie.
La liste est restrictive et selon les huiles essentielles, d’autres précautions devront être prises. Si les personnes âgées et / ou épileptiques doivent proscrire les huiles essentielles qui contiennent des cétones, d’autres huiles essentielles sont toxiques pour le foie ou encore les reins. Les personnes souffrant de pathologies liées à ces organes doivent également faire TRES attention.
De même, les huiles essentielles contenant des phyto-hormones sont à éviter chez les personnes atteintes d’un cancer hormonaux dépendants ou l’ayant été dans les mois qui précèdent la prise considérée...
Michel Pierre évoque également le caractère photo-sensibilisant des expressions d’agrumes qu’il nomme "huiles d’agrumes"

Je conçois bien qu’un article si court ne permette pas de passer en revue toutes les contre-indications mais il me semble dangereux de n’en mentionner que quelques unes dans une liste ponctuée par un point (a fortiori dans une revue liée à une mutuelle de santé) comme si cela s’arrêtait là car cela laisse planer un doute sur le reste du type "ce n’est pas mentionné, donc je dois pouvoir !" !

Pour conclure

Là encore, le côté naturel ne doit pas faire oublier les risques d’allergie par contact ou inhalation, notamment en cas de chauffage du produit. La prudence est particulièrement recommandée dans les picèes fréquentées par les enfants, des femmes enceintes ou allaitantes ou des personnes allergiques.

Il a été prouvé effectivement que le fait de chauffer une huile essentielle en altérait la composition biochimique et que les molécules ainsi formées pouvaient s’avérer très toxiques !! Je vous renvoie à un article précédent intitulé "Pourquoi ne faut-il par brûler les huiles essentielles ?"

J’ai vu récemment une marque très connue d’huiles essentielles proposer en cadeau pour toute commande un brûle-parfum qui était décrit comme un "diffuseur d’huiles essentielles".
Quand je suis intervenue en leur rappelant les risques liés à une telle pratique, la réponse a été noyée dans un "mais cela ne chauffe pas fort"...
Cependant, cela suffisamment pour altérer la composition moléculaire de l’huile essentielle et la répandre dans l’air...

Difficile de responsabiliser les gens sur le sujet quand le marketing prime sur la sécurité !!

Mais à présent, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !! ;)
Tout le monde s’accorde à vous le rappeler : ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est inoffensif !! Donc à utiliser avec moult précautions !

Angie


PS


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par misschipie21. Le 18/7/2012.)

merci beaucoup pour cette petite piqure de rappel.


(Par Claire. Le 02/10/2012.)

J’avais en effet entendu des choses sur les huiles essentielles naturelles, je serais maintenant à quoi m’en tenir.

Manga