AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Les ingrédients au naturel >> Le sel

Dans la même rubrique (derniers ajouts)

Le sel

Article mis en ligne le 15 novembre 2012 par Atimop31
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Le sel dont l’utilisation est tant décriée de nos jours, est un ingrédient indispensable à la vie comme le sont l’eau et l’air. C’est aussi un ingrédient cosmétique aux multiples vertus.

Publicité

Histoire

Le sel est connu et utilisé par les hommes depuis la Préhistoire pour ses caractéristiques d’assaisonnement et de conservation des aliments.

Il a été probablement utilisé très tôt dans les rites religieux. On connait de tels usages chez les Hébreux, les Grecs et les Romains de l’Antiquité.
L’empire romain s’attribua le monopole de l’approvisionnement en sel des régions qu’il a conquit. Il développa et protégea les routes du sel ce qui lui permit d’alimenter ses armées de conquête en salaisons et d’assurer l’implantation durable de la civilisation romaine.

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le sel était le seul moyen de conservation des aliments mais il a aussi été très tôt utilisé comme produit de beauté.

En France le sel est majoritairement exploité dans les marais salants sur les littoraux atlantiques et méditerranéens et ce depuis la préhistoire. A l’état naturel (non-raffiné) le sel n’est pas blanc et sa couleur change selon le lieu et la saison où il a été récolté. Lorsqu’il est raffiné et blanc, il perd une grande partie de ses caractéristiques et de ses qualités gustatives. C’est pourtant celui là que l’on trouve sur nos tables (mais pas la mienne) sous l’appellation sel de table. Les puristes et les fines bouches utilisent fréquemment de la fleur de sel en guise de sel fin. La fleur de sel est récoltée l’été à la surface des marais salants lorsque les conditions météo sont favorables. Elle est beaucoup plus chère que du sel fin mais son goût est bien plus agréable.

Hormis le sel de mer, on rencontre aussi le sel gemme qui est, lui, extrait de mines. Ces gisements, souvent souterrains, proviennent d’anciennes mers intérieures ou d’anciens lacs salés disparus il y a plusieurs millions d’années. Le sel gemme (ou halite) peut être consommé au même titre que le sel de mer. Selon l’endroit d’où il extrait, ça couleur peut varier du gris au rouge en passant par le jaune ou le brun, en fonction des minéraux qu’il contient. S’il est bleu, c’est qu’il est radioactif… C’est pas bon signe.

Santé

Le sel, à petites doses, reste un élément indispensable. Il permet de maintenir une pression artérielle correcte, il prévient le risque de déshydratation, évite la survenue d’ulcères en facilitant l’évacuation des résidus dans l’estomac et une quantité insuffisante de sel dans l’organisme pourrait même augmenter le risque de maladie cardio-vasculaire.

Cependant, il est aujourd’hui établi qu’une part trop importante de sel dans notre alimentation est vectrice de bien des soucis graves, récurrents et délétères, principalement dans nos sociétés industrialisés. Je citerai pêle-mêle : rétention d’eau, hypertension, infarctus, maladies rénales…

L’OMS préconise un seuil maximal de sel dans l’alimentation à 5 gr par jour sachant que le seuil optimal physiologique est établi à environ 2 gr.

Propriétés cosmétiques

Toutes les propriétés cosmétiques énumérés dans cet article, s’entendent pour une utilisation de sel non raffiné.

a) Liste des minéraux et leurs atouts respectifs :

-  Sodium : Améliore le métabolisme cellulaire ; Retient l’eau et empêche la déshydratation.

-  Magnésium : Favorise la fixation du calcium ; Stimule la synthèse des protéines ; Relaxant musculaire ; Anti-inflammatoire ; Calmant.

-  Potassium : En association avec le Sodium, il évite le desséchement de la peau ; A une action favorable contre l’acné.

-  Calcium : Atout primordial dans la protection cellulaire ; Intervient dans la formation des os et des dents.

-  Manganèse : Propriétés anti-oxydantes qui en font un allié efficace dans la lutte contre les radicaux libres

-  Brome : Calmant (son dérivé, le bromure de potassium, est utilisé pour calmer les désirs sexuels)

-  Zinc : Action régulatrice de l’hyper séborrhée (acné) ; Protège des radicaux libres.

-  Boron, Strontium, Lithium : Réduisent les démangeaisons et aident à lutter contre le psoriasis.

b) Propriétés générales du sel en cosmétologie :

Apaisant pour les peaux enflammées ou irritées, Tonifiant cutané, Aide au renouvellement cellulaire et au maintient de l’hydratation ; Reminéralisant ; Assainissant et Purifiant ; Détend les muscles et soulage les douleurs articulaires ; Déstressant et calmant ; Exfoliant ; Antiseptique ; Antifongique ;…

Quel(s) sel(s) utiliser en cosméto ?

On trouve du sel de diverses origines dans les rayons cosméto des magasins bio. Sel d’Epsom, sel de l’Himalaya, sel de la mer morte...

Le sel d’Epsom, aussi appelé sel amer, est utilisé pour sa richesse en sulfate de magnésium, c’est un excellent anti-inflammatoire et ses cristaux plus fin que celui du gros sel (mais c’est une récurrence dans les sels de gisement) seront bienvenus pour une utilisation comme exfoliant.

Le sel de l’Himalaya offre des propriétés similaires et j’aurais tendance à le préférer à celui d’Epsom car il provient de gisements très anciens, donc à mon avis plus pur (mais je n’ai rien trouvé qui étaye cette conviction). Le sel de l’Himalaya est souvent coloré (minéraux) alors que le sel d’Epsom est d’un blanc éclatant.

Le sel de la mer morte issu d’un lac salé du Proche-Orient alimenté par le Jourdain. Il est réputé pour sa richesse en minéraux et ses vertus contre le psoriasis et les rhumatismes ont fait sa réputation.

Personnellement, j’utilise surtout du sel de Guérande. Il est bien moins cher, plus disponible, plus écologique (distance de transport) et m’apporte toute les vertus dont j’ai besoin. Chacun est libre de choisir le sel qui lui convient le mieux en fonction de ses besoins ou des phénomènes de mode qui entourent les propriétés avérées ou supposées des uns ou des autres.

Utilisation

La principale utilisation du sel en soins cosmétiques sera évidemment le bain. Il est préférable de diluer le sel au préalable dans une eau très chaude et d’incorporer ensuite cette « saumure » dans l’eau de votre bain. Comptez quatre grosses poignées de sel pour une baignoire et deux moyennes pour une bassine pour les pieds.

Pour un bain corporel, la température de l’eau va dépendre du soin que vous visez : bain chaud (37 à 40°) pour favoriser la dilatation des vaisseaux et la détente musculaire, bain tiède (30 à 35°) pour relaxer le corps et l’esprit le soir avant d’aller au lit.

N’hésitez pas à allier les huiles essentielles à votre bain en les choisissant en fonction de l’effet recherché :

Les Huiles Essentielles sont à manier avec la plus grande prudence. N’hésitez pas à consulter les précautions d’emploi , et encore

-  Gaulthérie Gaultheria procumbens, Romarin à camphre Rosmarinus officinalis L. camphoriferum, Eucalyptus citronné Eucalyptus citriodora contre les rhumatismes, les douleurs articulaires ou musculaires. Diluez auparavant les HE dans une base (huile d’amandes douces, dispersant, lait, …). Comptez environ 40 à 50g maxi pour un bain.

-  Lavande vraie Lavendula angustifolia, Néroli Citrus aurantium L. ssp. amara, Orange douce Citrus sinensis, Mandarine Citrus reticulata contre le stress et l’anxiété. Comptez environ 20 gouttes diluées dans un support pour un bain.

-  Angélique Angelica archangelica, Lavande vraie Lavendula angustifolia, Petit grain Citrus aurantium ssp bigaradia pour favoriser le sommeil. Même dilution que précédemment.

-  Encens Boswellia carterii, Elémi Canarium luzonicum , Myrrhe Commiphora myrrha molmol pour la méditation et le fameux « lâcher prise ». Quelques gouttes dans un support approprié suffisent, les fragrances sont vite enivrantes et un excès d’HE ne produirait pas l’effet recherché.

Pour un bain de pieds, privilégier une eau tiede à 30°. Préférez des HE décontractantes et rafraichissantes associées à des HE antiseptiques et antifongiques : Menthe poivrée Mentha piperita et citron Citrus limonum après une journée à piétiner ; Laurier noble Laurus nobilis et genévrier Juniperus communis quand les pieds pèsent une tonne et font mal ; Sauge sclarée Salvia sclarea et Bois de rose Aniba rosaeodora contre la transpiration…

Autres utilisations :

Diluer une cuillère à café de gros sel dans un verre à dent et trempez-y votre brosse pour des gencives fortes et saines.

Mal de gorge : la même dilution que ci-dessus en gargarisme, c’est pas bon mais terriblement efficace.

Désinfection des plaies bénignes : une cuillère à soupe dans un verre d’eau tiède. Tamponner la plaie avec un linge propre puis mettre un pansement.

Soin exfoliant visage et corps : Mixer 3 cuillères à soupe de gros sel, un yaourt au lait entier, 3 feuilles de menthe et 1ml d’huile d’amande douce, garder au frais une nuit et frictionner tout le corps avec la mixture. Rincer à l’eau claire et appliquer une crème hydratante ou un baume : peau douce garantie.

Pellicules ou démangeaisons crâniennes : Saupoudrer la tête de sel fin, frictionner légèrement et laisser poser toute la nuit. Le lendemain brosser les cheveux et laver avec un champoing doux. Efficacité remarquable.

Du sel dans toute la maison

Une cuillère à soupe dans le tambour de votre lave-linge ravivera les couleurs et apportera douceur et moelleux.

En remplacement du sel régénérant de votre lave-vaisselle, pour des verres toujours brillants.

Sources

http://www.aroma-zone.com

http://terraherba.6mablog.com

http://fr.wikipedia.org

http://www.leguerandais.fr (photo du paludier)

http://www.ahava-france.fr


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par Merel. Le 17/12/2012.)

rachat de credit en ligne

Je tiens ˆ exprimer mon admiration pour votre talent d’Žcriture et votre capacitŽ ˆ capter vos lecteurs du dŽbut ˆ la fin.