AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Trucs et astuces au naturel !! >> Le pied,

Dans la même rubrique (derniers ajouts)

Le pied,

Anatomie, pathologies et soins
Article mis en ligne le 13 octobre 2011 par Atimop31
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Parfois adoré, souvent délaissé, le pied humain est unique et a dû s’adapter à la bipédie que l’homme lui a imposée. Parfait dans 99% des cas à la naissance, il présente des anomalies et occasionne une gêne chez plus de 60% des adultes.

Publicité


Pourtant la majorité de ces anomalies pourraient être évitées car elles ne sont que le résultat du port de chaussures inadaptées à la morphologie du pieds (80% des consultations en podologie sont féminines). Les chaussures étroites et rigides provoquent des cors, callosités et durillons, les talons trop hauts engendrent des déformations au niveau des orteils (hallux valgus, oignon…) alors que les chaussures trop plates entraînent une surcharge sur l’arrière du pied et un risque d’exostose (l’épine calcanéenne est la plus connue)… Pas simple.

Anatomie

Le squelette du pied se compose de trois parties : le tarse, le métatarse et les phalanges.

Le tarse postérieur est formé de deux éléments massifs superposés, le calcanéum ou os du talon (le plus massif) et l’astragale (recouvert presque entièrement de cartilage) qui sert d’articulation entre la jambe (via le tibia et le péroné) et les autres éléments du pied.

Le tarse antérieur juxtapose cinq éléments, le cuboïde, le scaphoïde (qui s’articule avec l’astragale) et les trois cunéiformes.

Le métatarse est composé de cinq os longs, les métatarsiens.

Les phalanges des orteils (trois par orteils sauf le gros orteil qui n’en compte que deux) termine l’ensemble.

Cela fait vingt-six os par pied soit pour les deux pieds, le quart des os du squelette. Ils sont maintenus entre eux par de puissants ligaments, et vingt-cinq muscles permettent leurs mouvements. Cette grande quantité d’os permet au pied de garder une certaine souplesse mais le fragilise et lors de la marche ou même en station debout, il se déforme pour supporter le poids du corps et de fait, s’allonge de plusieurs centimètres.

Les muscles situés dans le pieds servent aux mouvements des orteils, il y a quarte couches de muscles sous le pieds et une seule au dessus. Les autres mouvements du pied sont assurés par les muscles du tibia et du mollet.

La peau, très fine sur le dessus du pied, est très épaisse sur la voûte plantaire et cette dernière a la particularité de posséder énormément de glandes sudoripares (600 au cm2) mais pas de glandes sébacées, c’est pourquoi on transpire beaucoup des pieds mais ils sont secs.

Morphologie

Chaque pied est unique, même pour un même individu. S’ils se ressemblent, ils n’en sont pas moins différents, taille, largeur, forme des orteils, couleur, poils… regardez bien.

On distingue généralement trois formes de pied :

Le pied grec, où le deuxième orteil est le plus long ; courant en Europe mais seulement 31% de la population mondiale.

Le pied égyptien, où l’hallux (gros orteil) est le plus long ; 61% de la population.

Le pied romain, où les trois premiers orteil ont la même longueur ; 6% de la population.

Plus quelques autres plus rare dont le pied ancestral, où l’hallux se détache nettement des autres.

Pathologies

 © www.cours-de-massage.ch

Le pied plat, provient de l’affaissement de la voûte plantaire. Il est souvent acquis à la naissance, mais peut aussi survenir plus tard (prédisposition, obésité, sédentarité…). Décelé très tôt, il peut être corrigé par le port de chaussures adaptées et des exercices appropriés.

Le pied creux, apparaît le plus souvent tardivement dans l’enfance et surtout à l’adolescence. Le port de semelles adaptées permet de corriger le défaut dans la plupart des cas.

Le pied bots, est une déformation le plus souvent congénitale et correspond à une modification de l’orientation du pied par rapport à la jambe. Prise en charge dès la naissance elle peut être réduite mais nécessite un traitement lourd et un suivi sans faille.

Déformation des orteils :

Hallux valgus est une déviation du gros orteil vers l’extérieur souvent provoqué par le port de chaussures à talons hauts et au bout étroit. Pour l’éviter il est conseiller de marcher le plus souvent possible pieds nus. La chirurgie pour le réduire est efficace mais le plus souvent envisagée trop tardivement elle entraîne une convalescence longue et douloureuse.

Griffes d’orteils, caractérisés par une flexion permanente des articulations des phalanges. Souvent associé au pied creux elle peut être aussi due aux talons hauts et aux escarpins étroits. Là encore la marche pieds nus permet de limiter le phénomène.

Les durillons sont dus à un épaississement de la peau (hyperkératose) essentiellement sous la tête des métatarsiens. La encore le port de chaussures de mauvaise qualité ou inappropriées est en cause. Semelles souple et massages afin d’assouplir le pied sont les meilleurs remède. Parfois le port de semelles spécifiques est à envisager.

Les cors sont comme les durillons dus à une hyperkératose mais situés cette fois sur les orteils. Des pansements spécifiques permettent d’éviter les frottements douloureux mais le remplacement des chaussures reste encore la meilleure solution.

Les soins

Afin de garder des pieds beaux et fonctionnels, il faut s’en occuper souvent et le plus tôt possible. Ce n’est pas quand la corne est installée et douloureuse qu’il faut penser à la râper. Car si elle est utile, elle a tendance à s’accumuler et à durcir puis craqueler et dans les cas extrêmes saigner et s’infecter. Tous les soirs, au sortir de la douche, après s’être soigneusement sécher les pieds et les orteils, il faut hydrater. Un lait hydratant peut suffire mais une crème plus riche est préférable. Deux fois par semaine on effectuera un gommage afin d’éliminer les peaux mortes et si besoin une fois par semaine on utilisera une pierre ponce (les râpes métalliques sont à bannir) sur la corne accumulée. Attention cependant, plus on râpe la corne, plus on favorise sa formation. Vous avez dit kafkaïen ?


Pourquoi ne pas commencer par un bon bain de pieds ? Une bassine assez grande pour les deux pieds, de l’eau tiède (37° c’est bien), une bonne poignée de sel de Guérande, le jus et quelques zeste d’un citron et c’est déjà un bon début (voir plus loin pour des recettes ciblées). On laisse tremper les petons 10 à 15 minutes pas plus, après ça ramolli la peau et la rend perméable aux diverses infections qui pourraient passées par là. Après, on sèche soigneusement sans oublier entre les orteils puis on s’occupe des ongles.

Les ongles doivent être coupés courts et au carré, il faut juste arrondir les angles. En effet si l’on coupe trop arrondi sur le coté de l’orteil on risque lors de la repousse de favoriser l’ongle incarné. On préférera les ciseaux à la lime qui à tendance à favoriser l’épaississement de l’ongle. Pour qu’ils soient beaux, on repousse les cuticules et on coupe les peaux mortes. Pensez aussi à les polir, c’est plus joli même pour les hommes. S’ils ont jauni (attention toutefois, ça pourrait être une mycose), pensez à l’essence de citron, elle fait merveille et c’est moins agressif que l’eau oxygénée. Soit on confectionne un gel avec quelques gouttes d’essence soit on en met une goutte dans une noisette de crème hydratante et l’on masse les ongles avec.

Ensuite, on s’occupe de son pied, on le caresse, on le masse pour assouplir ses nombreuses articulations (une trentaine par pied). Il faut masser les articulations des orteils en les faisant rouler entre le pouce et l’index, ensuite on étire chaque orteil en les tirant vers l’avant puis on les écarte sur les cotés. On pince la peau située entre les orteils, ça stimule le cerveau. Pétrissez la partie charnue des orteils. Massez la plante du pied par des pressions glissées avec la paume de la main du talon jusqu’à la tête des métatarsiens puis dans le même mouvement refermez votre main sur les orteils et tirez les doucement vers l’arrière (en hyper extension). Pensez aussi à masser le dos du pied en faisant rouler la peau sur les métatarses. Soyez inventifs, tout ce qui est agréable, fait du bien au pied et donc au reste du corps.

Réflexologie

La réflexologie est une technique très ancienne dont les origines pourraient remonter à l’Egypte ancienne. On a, en effet, retrouvé des dessins dans des tombeaux de pharaons évoquant son usage en ces temps reculés. Son principe est que chaque organe a une correspondance à un point précis du pied et que en le stimulant on aide le corps à résoudre les troubles qui le perturbent.

Sur un plan scientifique, on estime que la stimulation des points de réflexologie permet au cerveau de libérer des endorphines et dans le même temps réduit les tensions musculaires et favorise la circulation sanguine et lymphatique.

Selon le reflexologue, la stimulation de point précis permet aux organes de se libérer des toxines qui les encombrent et libère l’esprit des émotions négatives. Il pourrait soigner ainsi toutes sortes de pathologie telles que : ulcères, congestion respiratoire, constipation, surcharge pondérale, acné, eczéma, prostatite, … ou de troubles émotionnels : sauts d’humeur, stress, insomnies, anxiété…

Une séance dure environ 1 heure et vous coûtera entre 40 et 60 euros.

Synergie, remèdes, huiles essentielles


Guillaume Gerault, aromatologue, écrit dans son livre « Le guide de l’aromathérapie » :
« Pour l’enfant qui trouverait une onction de cette huile (eucalyptus radiata) trop forte en odeur, préférez en déposer un bon peu sous la plante des pieds ; 10 minutes après son haleine sentira l’eucalyptus »

Même si cela parait fort exagéré, il est vrai qu’avec prés de 500 vaisseaux sanguins le parcourant le pied reste un bon dépositaire pour les huiles essentielles.

Coriandre, une goutte pure en massage sur la plante du pied pour ses vertus tonifiante et revitalisante.

Laurier, 2 gouttes sous la plante des pieds pour force et tonus au moment des examens ou d’un entretien professionnel.

Eucalyptus radié et Ravintsara (cinnamomum camphora) 2 gouttes de chaque dans 5 gouttes d’HV d’amande douce en massage sur la voûte plantaire le soir au coucher pour lutter contre un rhume envahissant.

Benjoin, une goutte et trois de Cyprès dans une noisette de gel le matin pour lutter contre les odeurs désagréables

Orange douce, 3 gouttes dans une cuillérée d’huile de noisette en massage plantaire contre l’épuisement.

Pamplemousse, 2 gouttes contre le jet-lag.

Pin Sylvestre, 3 gouttes sous le pied pour des jambes légères toute la journée.

Synergies pour bains de pieds :

Hyper sudation : 5 gouttes de dispersant pour 5 gouttes de Sauge sclarée dans 10 litres d’eau tiède.

Pieds fatigués et jambes lourdes : 5 gouttes de Cyprès dans une bonne poignée de gros sel et quelques fleurs de Lavande dans 10 litres d’eau à 20° (bien mélanger l’HE au gros sel avant de le diluer dans l’eau)

Pour repartir du bon pied après une dure journée de labeur : Lavande fine, Menthe poivrée et Genévrier, 2 gouttes de chaque dans du dispersant et 10 litre d’eau tiède.

Pour stimuler la circulation sanguine : Géranium, Poivre noir et Romarin à camphre, 2 gouttes de chaque dans un dispersant et 10 litres d’eau à 20°.

Traitements :

Contre les mycoses : dans un flacon opaque, versez 50 gouttes de Tea tree, 30 de Lavandin super, 30 de Niaouli et 10 de Clou de girofle. 1 à 3 gouttes sur la zone concernée, massez jusqu’à pénétration complète.

Pour des pieds tout beau au réveil : 2 gouttes de Lemongrass, 2 de Santal, 1 de Géranium dans une dose de crème pour les pieds ou de lait hydratant. Massez les pieds, enfilez des chaussettes et allez vous coucher. Au matin ils vous seront reconnaissant.

Contre les crevasses et pour les pieds très abîmés : Ajoutez à 30 grammes de votre crème hydratante, 3 gouttes de Benjoin, 2 de myrrhe et 2 de Genévrier. Massez jusqu’à pénétration complète.

Pour ramollir les cors : Bain de pieds tiède avec une tasse de bicarbonate de sodium. Puis on frotte doucement avec la pierre ponce. Et surtout on ne tire pas sur le cor pour l’arracher, ça fait mal et il reviendrait aussitôt.

Conclusion

Vos pieds vous supportent toute votre vie, le moins que l’on puisse faire et de leurs faciliter la tâche. Bichonnez les, ôtez vos chaussures le plus souvent possible et marchez pieds nus dès que possible et partout. Les sols irréguliers les musclent et massent la voûte plantaire, le sable est le meilleur exfoliant qui soit, l’eau de mer les fera chanter... si si, écoutez...

Il va de soi que toute les synergies d’Huiles essentielles proposées dans cette article sont à manier avec la plus extrême prudence. Précautions d’usage , , et .

Références et bibliographie

.

www.universalis.fr

www.soins-des-pieds.info

www.vulgaris-medical.com

www.volodalen.com

www.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Le Guide de l’aromathérapie ; Guillaume Gérault et Ronald Mary ; Edtion Albin Michel

Massage des pieds ; Marie-Laure Javerliat et Dr Denis Lamboley ; Edition Marabout


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par Colibis. Le 27/10/2011.)

Hello,

Waouw ! Quel article super ! Merci pour cette mine d’or !

Colibis