AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Les ingrédients au naturel >> Le baume du Pérou

Dans la même rubrique (derniers ajouts)

Le baume du Pérou

Myroxylon balsamum (L.) Harms
Article mis en ligne le 2 décembre 2011 par Angie
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Le baume du pérou est issu du baumier du Pérou, un arbre de 15 à 20m de haut de la famille des fabiacées originaire d’Amérique Centrale (Colombie, San Salvador, Vénézuela...)
Egalement appelé "Baumier de Tolu", il doit son nom, non pas à cause de son origine, mais de sa plateforme d’exportation située au Pérou.

Publicité

C’est en incisant le tronc du baumier de Pérou que l’on récupère le baume du Pérou. Myroxylon

Les principaux composés chimiques de la résine ainsi obtenue sont :

  • benzoate de sodium (ou E211)
  • benzoate de coniferyl
  • benzoate de benzyl
  • acide benzoïque
  • alcool benzylique
  • cinnamate de benzyl
  • vanilline
  • nerolidol
  • farnesol

Vous noterez que de nombreux constituants biochimiques sont communs au baume du Pérou et au benjoin...

Elle possède de multiples propriétés :

  • propriétés antiseptique
  • cicatrisante
  • antalgique
  • anti-rhumatismale
  • antispasmodique

Cette résine est donc fort intéressante !! C’est pour cela qu’elle est largement utilisée dans l’industrie pharmaceutique, mais également dans l’industrie cosmétique ou alimentaire.

Cet ingrédient présente un très gros avantage : d’origine naturelle il est parfaitement compatible avec les labels bio en tous genres !

Le baume du Pérou alimentaire

Le baume du Pérou est naturellement, ou comme adjuvant, présent dans certains aliments :

    • les agrumes (citron, mandarine, orange, pamplemousse...)
    • le miel, propolis
    • certaines épices (cannelle, clou de girofle, vanille...)
    • certains apéritifs (curaçao, vermouth, rhum...)
    • chocolat, caramel et friandises aux agrumes
    • dérivés d’agrumes et d’épices (confiture, cake, pain d’épices, tabac, thés aromatisés, ...)

Il est également intégré à la composition du c*ca-c*la ou les chewing-gum dont il altère le goût.

Le baume du Pérou pharmaceutique

L’industrie pharmaceutique en fait également un usage intensif puisqu’on le retrouve dans la composition de ces produits :

    • amalgames dentaires en dentisterie
    • sirops contre la toux
    • antiparasites
    • pastilles pour la gorge
    • pommades cicatrisantes
    • suppositoires
    • baumes en tous genres
    • tulles gras
    • produits à base de benjoin

Le baume du Pérou cosmétique

Voici une liste des cosmétiques dans la composition desquels le baume du Pérou entre très souvent :

    • bâtons à lèvres
    • brillantines
    • crèmes solaires
    • dentifrices
    • eaux de toilette
    • lotions capillaires
    • lotions aprés-rasage
    • parfums (odeurs plutôt ambrées, vanillées)
    • savons
    • aérosols

A ceci ont peut ajouter la présence de baume du Pérou dans des domaines aussi divers que variés : certains produits d’entretien ménagers (désodorisants, assouplissants...), adhésifs et laques, industrie des peintures à l’huile et de la porcelaine...

Pourquoi s’intéresser au baume du Pérou ?

Vous l’aurez compris, le baume du Pérou est PARTOUT !! Il fait parti de ces substances "magiques" dont on use et on abuse depuis quelques années. Ceci n’est pas sans conséquences !!

Vous vous êtes peut-être demandé pourquoi j’écris cet article, pourquoi cet ingrédient a attiré mon attention... Il est temps de vous le révéler !!
Il y a quelques semaines nous avons reçu le résultat des tests allergologiques de Junior, 8 ans qui souffre de problèmes dermatologiques assez importants, voire parfois invalidants. Le verdict est sans appel : allergie ++ au baume du Pérou !!
Quand j’ai demandé quelle en était la composition, quels étaient les éléments à éviter, personne n’a su me répondre précisément !! Et pour cause, ce baume du Pérou est partout à la fois !!

Avec tout ce que vous avez lu et peut-être appris au fil de cet article, imaginez à présent, la difficulté d’évitement qui va s’ensuivre... Je vous renvoie à sa composition et tout particulièrement aux deux premiers composés qui sont les plus allergènes et donc les éléments à traquer et débusquer sur les étiquettes !

Le baume du Pérou fait partie de la liste "européenne" des allergies de contact les plus courantes. Cela signifie que d’autres personnes, beaucoup d’autres y sont sensibles à divers degrés... pourquoi ? Parce que l’Homme ne sait se montrer raisonnable avec ce que la nature lui offre...


PS


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par Gemmae. Le 03/12/2011.)

merci pour ces infos, bonne recherche et bon courage avec Junior