AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Les huiles essentielles... >> Inule Odorante

Inule Odorante

Inula graveolens
Article mis en ligne le 21 août 2014 par Patsyjo
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Ne pas confondre avec la grande aunnee inula helenium qui est neurotoxique !
Famille botanique : Astéracées
Partie utilisée:Sommité fleurie

Publicité
Inula Helenium

Propriétés :
- Mucolytique**** puissante
- Expectorante*** : elle fluidifie et favorise l’expulsion du mucus, elle libère donc la gorge et les bronches des mucosités. Action très utile chez le nourrisson qui peut difficilement respirer lors des infections respiratoires. A utiliser dès les premiers symptômes.
- Anti-catarrhale** : agit contre l’inflammation des muqueuses (cela se traduit par une hypersécrétion), Elle empêche le nez de couler.
- Action antitussive , anti-inflammatoire , antispasmodique, Spasmolytique soulage la toux, l’asthme et calme les inflammations.
- Expectorant***
- Tonique cardiaque et circulatoire***
- Anti-inflammatoire**
- Antitusive**
- Bactéricide**
- Cholagogue**
- Cholérétique**
- Anti-Infectieuse*
- Antifongique* :
- Microbicide ,
- Antibactérienne : (Staphylococcus aureus) aide à lutter contre les germes pathogènes, elle est appréciée pour ses propriétés assainissantes, purifiantes.
- Antiseptique / Antiputride*
- Antispasmodique
- Apaisant / Calmant
- Stimulant pulmonaire (Anecdotique)
- Tonique respiratoire (Anecdotique)
- Action protectrice des muqueuses ainsi que les organes respiratoires
Lorsque nous attrapons un rhume et autres infections respiratoires et nasales, couramment en hiver, les muqueuses sont particulièrement touchées. À part les muqueuses, elle protège le larynx, les trachées, les amygdales et les bronches. On peut autant y recourir pour traiter l’asthme.

Traditionnellement utilisé dans le traitement de :
- PNEUMOLOGIE : Asthme, Bronchite chronique, Toux spasmodique
- O.R.L. : Otite, Sinusite, Amygdalite, Rhinopharyngite
- MÉDECINE GÉNÉRALE : Emphysème, Fatigue cardiaque
- CARDIOLOGIE : Hypertension, Palpitations / Tachycardie

Indications thérapeutiques secondaires :
On ne retiendra pas cette huile essentielle pour ces indications thérapeutiques.
elle est chère et son efficacité est minime pour ces pathologies :
- AFFECTION DES PARTIES GÉNITALES : Vaginite, Leucorrhées
- DERMATOLOGIE : Dermatite
- AFFECTION HÉPATO-BILIAIRE : Troubles hépatiques
- DIGESTION : Entérocolite virale
- AFFECTION URINAIRE : Cystite, Insuffisance rénales

Système broncho-pulmonaire & ORL : L’huile essentielle d’inule odorante et le système respiratoire :
Cette huile essentielle est chère mais elle devient vite incontournable pour l’appareil respiratoire.
Contrairement aux autres huiles essentielles mucolytiques elle ne présente pas de toxicité, sa non-toxicité nous permet de l’utiliser sous l’avis d’un thérapeute
- chez l’adulte,
- chez l’enfant, le nourrisson, dès 3 mois sous avis médical uniquement, une huile essentielle à avoir dans sa trousse de secours pour la pédiatrie aromatique, un petit trésor, pour respirer pleinement, elle aide grandement à l’évacuation du mucus.
- la personne âgée,
- les personnes asthmatiques…

L’huile essentielle d`inule odorante est à utiliser pour toutes les affections ORL, elle agit sur les pathologies respiratoires chroniques, Troubles respiratoires*** comme :
- asthme (avec sécrétions et/ou spasmodique),
- bronchiolites du nourrisson
- emphysèmes pulmonaires
- rhino-pharyngo-amygdalite, laryngite, trachéite, emphysèmes
- Bronchite avec essoufflements, bronchites aigues et chroniques Bronchite chronique, Bronchite du fumeur, Bronchite sifflante
- Antispasmodique bronchique, antitussive, Action antispasmodique, Toux grasse, Toux improductive, Toux nocturne, Toux à chat dans la gorge, Toux spasmodique Toux coquelucheuse,
- coqueluche, sinusites

L’huile essentielle de l’inule pour le système cardiaque :
cœur : palpitations, troubles du rythme, action régulatrice et tonique...
L’HE d’inule a une action cardiaque puissante c est une régulatrice des fonctions cardiaques et de la circulation sanguine
Elle calme les cœurs ayant tendance à s’emballer.
- Fatigue cardiaque, troubles du rythme cardiaque,
- Tonique cardiaque
- Tonique cardiovasculaire
- Arythmie cardiaque
- Déficiences cardiaques
- Tachycardies
- Bradycardies
- Hypertension,
- Tachycardie supraventriculaire,
- Aortite, coronarite (infarctus),

Cette action est intéressante lorsqu’on a de graves problèmes respiratoires,

Principaux constituants biochimiques de l’huile essentielle :
Elle doit essentiellement ses vertus médicinales à son constituant biochimique fondamental, le bornéol, un monoterpénol. Un composant qui lui confère notamment une vertu anti catarrhale.
De sa forte teneur en monoterpénols et en monoterpènes. découlent ses propriétés antivirales, antibactériennes et immunostimulantes.
Les sesquiterpènes et les oxydes donnent à l’huile essentielle la capacité de soulager, voire guérir les troubles touchant le système respiratoire et cardiovasculaire.
L’acétate de bornyle est analgésique central et périphérique.
- Esters : acétate de bornyle 50 %
- Alcools monoterpéniques : bornéol 18 %, alpha-terpinéol
- Monoterpènes : camphène 6 %, limonène, béta-pinène
- Sesquiterpènes : gamma-cadinène, béta-caryophyllène 1,5 %, delta-cadinène
- Sesquiterpénols : épi-alpha-cadinol 2 %, gamma-cadinol 5 à 20 % dans certaines chémotypes corses [1]
- Lactones : hélénine, alpha lactone et cétones : camphre Acétate de bornyle
- Lactones (en traces mais très actives)
- Bornéol

Contre-indications et précautions d’emploi :
L’huile essentielle d’inule odorante est très puissante

- elle doit s’employer avec modération
- toujours sur une période courte, sauf avis médical.
- elle est interdite pendant la grossesse et en période d’allaitement.
- son utilisation pour les enfants, personnes âgées, asthmatiques ou épileptiques est possible avec avis médical.

Son utilisation courante n’est possible que par voie cutanée, et toujours fortement diluée dans une huile végétale, Toute utilisation par voie orale doit faire l’objet d’un avis médical.

Attention également aux allergies possibles des plantes de la famille des astéracées (marguerites, chicorée, pissenlit, etc..).

"choc à l’inule" (Pierre Franchomme)
_ L’huile essentielle d’inule odorante peut déclencher, en début de traitement, un accroissement des symptômes, ainsi qu’un excès dépuratif incommodant connues sous le nom de "choc à l’inule". Cette crise d élimination est selon pierre Franchomme benefique et soouhaitable
Attention, l’huile essentielle d’inule odorante contient du linalol, pouvant susciter des allergies. Effectuez un test de tolérance avant toute utilisation.

Ne confondez pas inule odorante inula graveolens avec la grandaunnee inula helenium Cette dernière est neurotoxique


PS

Les données présentées dans cet article ont un but purement informatif et ne sauraient se substituer à un avis médical.
Ni l’administrateur de ce site ni le rédacteur de l’article ne peuvent être tenus responsables de l’usage qu’il sera fait des informations proposées. Il appartient à l’utilisateur de se renseigner sur les précautions d’emploi et les contre-indications propres à chaque huile essentielle et de consulter un professionnel de santé le cas échéant.


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.