AromAttitude - L'aromathérapie au quotidien
Publicité
Vous êtes à : Accueil >> Les hydrolats >> BLEUET DES CHAMPS – Centaurea cyanuys – pH 4.7-5.0

BLEUET DES CHAMPS – Centaurea cyanuys – pH 4.7-5.0

Article mis en ligne le 21 août 2008 par Hecate
Vous aimez ce que vous lisez ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share
Publicité

Bleuet des champs Pas d’odeur particulière ni vraiment de gout.

Sa durée de vie est d’environ 12 mois

USAGE EXTERNE

Il possède presque toutes les propriétés de l’HA de santal.

Légèrement astringent, il peut être utilisé en compresse sur les peaux délicates et matures, autour de l’œil sur les ridules ou sur le décolleté.

Très efficace aussi pour les peaux sèches et ternes il peut être ajouté aux masques, lotions, crèmes, toners et lotion démaquillante ou utilisé seul juste avant l’application de la crème hydratante.

Mélangé à l’HA de Géranium rosat il est utile en cas de temps très sec ou dans des atmosphères très sèches (bureau climatisé, avion, …) en spray pour hydrater le visage.

Légèrement anti-inflammatoire, il peut être utilisé comme après rasage.

Il fait partie des quatre hydrolats qui peuvent être utilisé dans les yeux, et c’est certainement la première application à laquelle on pense lorsque l’on parle d’eau de bleuet. Il peut aussi permettre de nettoyer les lentilles de contact.

Les shampoings du commerce devant être dilué car ils sont bien trop concentré, l’HA de bleuet est parfait pour cela, il donne de la brillance aux cheveux.

Combiné à l’HA d’Hamamélis ou de Lavande vraie il peut être utilisé pour nettoyer les plaies, les coupures ou sur les hématomes.

Seul ou mélangé avec des HA de genièvre, cyprès ou tea tree, il peut être utilisé en douche pour combattre les infections urinaires.

USAGE INTERNE

Légèrement diurétique, et digestif, ses principes amers ont une activité stimulante sur le foie.

En usage interne et/ou externe il est utilisé pour combattre les fièvres et cela vaut la peine de l’essayer pour combattre les bouffées de chaleur.

NE PAS UTILISER DURANT LE PREMIER TRIMESTRE DE LA GROSSESSE.

La plupart des recettes sont issus des deux ouvrages suivants :
"L’Hydrolathérapie, thérapie des eaux florales" de Lydia Bosson
"Hydrosols, the next aromatherapy" de Suzanne Catty


Vous avez aimé cet article ? prévenez le monde entier : Bookmark and Share

Réactions à cet article.

(Par Angie. Le 16/6/2008.)

Merci beaucoup de partager tes connaissances sur les hydrolats avec nous, Hecate !!
Sincèrement, j’étais loin d’imaginer que mon eau de bleuet avait toutes ses utilisations...
Angie